Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un proche d'Emmanuel Macron nommé à la tête de LCP

Bertrand Delais a été choisi par l'Assemblée nationale pour la présidence de La Chaîne parlementaire, indique Marianne.

Nomination

Publié le
Un proche d'Emmanuel Macron nommé à la tête de LCP

Ce mercredi 14 mars, Bertrand Delais a été choisi pour la présidence de LCP, affirme Marianne. En effet, lors de la réunion du bureau de l'Assemblée nationale, François de Rugy a annoncé sa préférence pour ce journaliste-documentariste. Ce choix a été confirmé par un vote du bureau à 12 voix contre 7 et une abstention, celle de François de Rugy, selon l'AFP. Selon Marianne, Bertrand Delais était le "candidat le mieux noté par les députés de la majorité lors des épreuves de pré-selection". De plus, c'est un proche d'Emmanuel Macron.

Un ami d'Emmanuel Macron

En effet, comme l'indique Marianne, les deux hommes se sont rencontrés en 2011 au comité de la rédaction de la revue Esprit. Depuis, ils sont restés très proches. Selon Marianne, lors de la campagne présidentielle, Bertrand Delais avait prodigué quelques conseils sur les discours d'Emmanuel Macron et a également été sollicité pour intégrer un groupe de travail d'En Marche. Pour sa défense, il avait affirmé qu'il était présent "muni de sa caméra afin de tourner des scènes de son film". Ce dernier, intitulé "Macron, en marche vers l'Elysée", a été diffusé sur France 2 après l'élection d'Emmanuel Macron. En outre, chroniqueur dans le Huffington Post, Bertrand Delais ne cesse de louer les qualités du chef de l'Etat depuis le mois de mai. Quelques piliers de LCP ont même affirmé à Marianne que certains conseillers ont soutenu la candidature de Bertrand Delais. "Bruno Roger-Petit [porte-parole de l'Elysée, NDLR] passe des coups de fil aux députés LREM en leur disant : 'Delais est mon candidat'", assurait un des piliers de LCP à Marianne, il y a quelques semaines. In fine, Marianne indique que Bertrand Delais "a mené une campagne habile, en rencontrant tous les députés membres du comité de sélection".

Bertrand Delais a d'ores et déjà quelques idées pour apporter un nouveau souffle à la chaîne. Selon Marianne, dans son projet stratégique, transmis aux députés en janvier dernier, il affirme que "la priorité absolue pour LCP-AN est d'être un outil pour rétablir la confiance du citoyen envers ses représentants". En outre, il souhaite "que le site internet de LCP puisse offrir des informations claires sur les travaux de l’Assemblée (commissions, missions diverses) pour ne pas laisser le monopole de l’information parlementaire à un site contestable tel que nosdéputés.fr". In fine, il entend mettre fin à l’émission 'J’aimerais vous y voir', qui propose aux députés de s'immerger pendant quelques jours dans le quotidien de leurs électeurs. "L’émission 'J’aimerais vous y voir' sera supprimée. C’est pour moi une question de principe compte tenu de ce que véhicule ce programme. En effet, elle véhicule une forme de populisme latent puisqu’elle part du postulat d’une méconnaissance des élus de la vie réelle", a indiqué Bertrand Delais.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mymi - 14/03/2018 - 14:56 - Signaler un abus Eh ben voilà !!

    Si cela ne s'appelle pas la mise en place d'une télé de propagande !!! J'étais accro aux chaînes d'info, c'est terminé depuis quelques mois : j'avais beau zappé : partout c'est "gloire à Jupiter"... Et nul ne s'en alarme !!! Heureusement qu'il me reste Atlantico et Valeurs actuelles

  • Par raslacoiffe - 14/03/2018 - 15:36 - Signaler un abus La ficelle est grosse.

    La presse sous contrôle de Jupiter par le biais de ses affidés du CAC 40 patrons de chaines, le contrôle d'internet et j'en passe... Il va s'arrêter où.

  • Par assougoudrel - 14/03/2018 - 15:42 - Signaler un abus Comme disait Georges

    "les copains d'abord".

  • Par Deudeuche - 14/03/2018 - 16:49 - Signaler un abus LCP

    Les Copains Proches! Une chaîne d’amitié en somme!

  • Par Essen - 14/03/2018 - 18:48 - Signaler un abus Rien ne change

    Il y a quelques temps, lors d'un débat politique sur ARTE, les différents intervenants, tous journalistes, se désolaient (si, si) que les médias français soient trop orientés à gauche (75% selon leurs dires) et qu'ils manquaient d'opposition... Le copinage a de beaux jours devant lui dans notre république bananière

  • Par vangog - 14/03/2018 - 22:41 - Signaler un abus LCP-ment rebaptisée LCM, la chaîne Macroniste?...

    Déjà que cette chaîne était-elle franchement à gauche, en tapant sur tout ce qui est liberté d’expression, libéralisme intelligent, respect de la France , de sa culture et de ses traditions, là, elle a viré totalement à la propagandastafel socialiste! Au moins les choses sont-elles claires...

  • Par Lazydoc - 15/03/2018 - 01:28 - Signaler un abus Manque encore=

    Un petit contrôle fiscal, sur les médias indépendants. Une loi sur les fake news étendue, interdisant les médias étrangers. Une attaque sur les GAFA pour les obliger à s’autocensurer (c’est en cours me dit-on!). Tout va pour le mieux en Macronie!

  • Par lexxis - 15/03/2018 - 09:15 - Signaler un abus UN DE PLUS

    LCP devient "la voix de son maître". On va voir si dans les jours qui viennent la chaîne va ajouter le célèbre toutou sur son logo!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€