Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le prix des péages augmentera de 1,12% dès février

Selon l'association "40 millions d'automobilistes", il s'agit d'une augmentation abusive "lourde de conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages et sur la sécurité des usagers de la route".

En hausse

Publié le
Le prix des péages augmentera de 1,12% dès février

Les tarifs des péages avaient été gelés en 2015 grâce à la mobilisation des usagers. Crédit Capture

La hausse des tarifs des péages, votée par le Comité national des Usagers des autoroutes, entrera en vigueur dès le 1er février 2016, et s'élèvera en moyenne à 1,12%. Celle-ci concernera les sept principales sociétés concessionnaires d'autoroutes. Selon l'association "40 millions d'automobilistes", il s'agit d'une augmentation abusive "lourde de conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages et sur la sécurité des usagers de la route".

"Depuis 10 ans, le prix moyen du kilomètre parcouru sur les autoroutes françaises a augmenté de 16,4%, soit deux fois plus que l’inflation (…) le gouvernement continue de faire la sourde oreille et ce sont les automobilistes qui en assument les conséquences", a déclaré le président de l'association, Daniel Quero. 

"Les contrats de concession prévoient une hausse minimale du prix des péages à hauteur de 70% de l’inflation.

Mais pour 2015, l’inflation en France est très basse. La majeure partie de la hausse des tarifs est en fait une répercussion de la hausse de la taxe domaniale dont sont redevables les concessionnaires d’autoroutes. C’est parfaitement injuste pour l’usager, mais le pire, c’est que c’est légal, au sens où c’est une disposition contractuelle", s'indigne Pierre Chasseray, délégué général de l'association, qui relance sa pétition en ligne baptisée "Stop aux péages trop chers". Cette initiative avait recueilli plus de 140.000 signatures l'année dernière. 

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€