Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Primaire à gauche : François Hollande joue l'indifférence

Selon des proches du président, malgré les appels de nombreuses personnalités pour l'organisation d'une primaire, "ça ne se fera jamais !"

A la Chirac

Publié le
Primaire à gauche : François Hollande joue l'indifférence

François Hollande n'est pas d'accord pour participer à une primaire à gauche Crédit Reuters

"S'il est candidat, il est candidat. Point. Et il n'y a pas de primaire"; Les proches de François Hollande estime que la question est tranchée depuis un certain temps. Il n'y aura pas de primaire à gauche. C'est du moins ce que Le Parisien affirme dans son édition de ce mardi. Ayant rencontré l'entourage du président, le journal raconte que le chef de l'Etat n'a aucune intention de passer par la case primaire malgré les appels répétés de nombreuses personnalités de gauche. 

"Ça ne se fera jamais !" explique encore une personne présentée comme "un vieux copain" de Hollande.

"Que diraient les Français si, pendant trois mois, il allait à Guéret, Brest et Strasbourg débattre dans les sections du PS ? Vous imaginez l'affiche Hollande, Duflot et Pierre Laurent ? Ça n'a pas de sens ! (...) Vous le voyez être président le jour et aller faire l'andouille le soir avec Benoît Hamon et compagnie ?" dit un proche. 

A LIRE AUSSI - Grande primaire des gauches et des écologistes : l’offensive qui pourrait bien se retourner à l’avantage de François Hollande

"Pour ses proches, les appels à la primaire relèveraient donc du règlement de comptes, sur fond de bagarre sur la déchéance de nationalité" écrit encore le Parisien. D'autre part, François Hollande balaie la primaire par pragmatisme. Pour lui, il serait trop tard pour organiser un tel scrutin et cela demanderait des moyens trop lourds pour le PS. La primaire à gauche semble donc bien loin, utopique même. Et ce, malgré le nouvel appel ce mardi matin d'Aurélie Filippetti et surtout les promesses de l'ancien candidat en 2011. "Si vous êtes président, y aura-t-il des primaires pour 2017 ?" lui avait demandé alors un journaliste du Parisien. "Oui, c'est un principe désormais inscrit dans le temps et l'espace politique" avait répondu François Hollande.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par paolo manzi - 12/01/2016 - 15:00 - Signaler un abus Un mensonge de plus

    " oui il y aura des primaires en 2017 " même si je suos elu Président en 2012 ". Le plus grand menteur dr la 5ième République ex-aequo avec son mentor F. Mitterand !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€