Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Primaire de la droite : Jean-Louis Borloo ne soutiendra personne

Parce que la politique "ce n'est pas un casting".

Prise de position

Publié le
Primaire de la droite : Jean-Louis Borloo ne soutiendra personne

L'ancien ministre Jean-Louis Borloo, fondateur de l'UDI aujourd'hui retiré de la vie politique, ira voter à la primaire de la droite mais se refuse à soutenir publiquement un candidat. 

Sur LCI il a expliqué : "Ce n'est pas un casting notre politique".

"Moi ce qui m'intéresse, c'est de voir quels sont les six ou sept grands enjeux qu'une majorité, avec un président, propose (...). Ce ne sont pas les programmes qui m'intéressent, ce sont les projets", a-t-il ajouté. "Et le deuxième sujet, c'est comment les candidats, les uns et les autres, se positionnent par rapport à la fonction présidentielle", a poursuivi le Président de la Fondation Énergies pour l'Afrique.

Futur ministre d'Alain Juppé ? 

Pourrait-il être ministre d'Alain Juppé, auquel le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a apporté son soutien ? "La question ne se pose pas en ces termes", a répondu Jean-Louis Borloo, ajoutant qu'il "ne fait pas partie des intimes", mais qu'"évidemment (il) le connaît".

"Un président ou une présidente, ce n'est pas un super chef de gouvernement, ce n'est pas un super ministre. La France, elle se déploie dans le monde, c'est le rôle du président. Et le président il propose aux Français un axe, et il choisit les ressources humaines. Le gouvernement est simplement un opérateur", a aussi expliqué l'ancien ministre d'État.

>>> À lire aussi : Primaire de la droite et du centre : vers le 21 avril d’Alain Juppé ?

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Benoist - 19/10/2016 - 16:05 - Signaler un abus Est il vrai que borloo

    Qui fut ministre sous Sarko a un bureau a l élysée et quil est bien soigné par machiavel?

  • Par Orchidee31 - 19/10/2016 - 16:33 - Signaler un abus Comme tous les centristes

    Il a le postérieur entre deux chaises - il ne soutiendra personne publiquement mais il est écrit partout qu'en privé il soutiendrait Juppe ce qui n'a rien d'étonnant .... Qu'il ait au moins le courage de ses opinions mais ça, c'est une autre histoire, il ménage ses arrières au cas où il y Aurait un poste de ministre, sait-on jamais ?

  • Par pandore - 19/10/2016 - 17:15 - Signaler un abus Centriste un jour centriste toujours *

    Ne rien dire veut malheureusement dire quelque chose, ..... C'est le marigot centriste. C'est bien dommage parce que Borloo vaut mieux que son silence

  • Par assougoudrel - 19/10/2016 - 17:47 - Signaler un abus Une qui l'attend comme le Messie

    C'est Rama Yade. Dans son cabinet. Que devient-elle? Rama Yade! Où? Où? Où? Rama Yade? Afric Simone au milieu des années 70.

  • Par essentimo - 20/10/2016 - 07:24 - Signaler un abus Faux cul

    et vrai froussard, mange à tous les râteliers et s'occupe de l'Afrique ! J'espère qu'il sera mis à la retraite en 2017 !

  • Par cloette - 20/10/2016 - 14:33 - Signaler un abus commentaires mitigés

    à juste titre !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€