Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 29 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Primaire : Bruno Le Maire annonce officiellement sa candidature

"Oui, je suis candidat pour devenir le prochain président de la République", a-t-il lancé devant plusieurs centaines de militants.

Sans surprise

Publié le
Primaire : Bruno Le Maire annonce officiellement sa candidature

"Je ne suis pas là pour gérer une fin de carrière ou prendre ma revanche sur François Hollande", a récemment déclaré Bruno Le Maire.  Crédit Reuters

Bruno Le Maire a officiellement annoncé sa candidature à la primaire des Républicains pour l'élection présidentielle de 2017 ce mardi lors d'un déplacement à Vesoul. "Oui, je suis candidat pour devenir le prochain président de la République", a-t-il lancé devant plusieurs centaines de militants. Une annonce qui ne fait pas vraiment surprise, étant donné que Bruno Le Maire était en pré-campagne depuis de nombreux mois et n'a jamais fait secret de ses ambitions. L'ancien ministre de l'Agriculture avait déjà annoncé avoir le parrainage de 31 parlementaires, alors que les statuts des Républicans en demandent 20. 

Bruno Le Maire s'est targué dans les colonnes du Monde d'être à égalité dans les sondages avec François Fillon alors qu'il n'a pas vraiment commencé sa campagne.

"J'adore ce moment miraculeux avant la bataille où les armes se fourbissent, où les stratégies se mettent en place", a-t-il déclaré. Il a aussi égratigné Alain Juppé et Nicolas Sarkozy : "Je ne suis pas là pour gérer une fin de carrière ou prendre ma revanche sur François Hollande". Lui, il a "encore plein de rêves". La primaire s'annonce donc mouvementée, et le député de l'Eure n'hésite pas à taper fort. 

A LIRE AUSSI : Ces armes idéologiques que la droite ne doit pas oublier pour contrer la gauche libérale Valls - Macron - El Khomri

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Camtom - 23/02/2016 - 11:18 - Signaler un abus Humilité

    C'est bien lui qui dit que son "intelligence peut être un obstacle"? Ba pour son slogan il en manque...genre pub des débuts de la radio , "la primaire c'est Lemaire" (après le renouveau c'est Bruno...)! C'est ca faire de la politique autrement? Bof, on a le droit de rire...

  • Par Lafayette 68 - 23/02/2016 - 13:03 - Signaler un abus "taper fort"

    on va voir!

  • Par clint - 23/02/2016 - 15:18 - Signaler un abus Un message très brouillé : droite forte? centre comme Villepin?

    A part le fait de donner des conseils et de jouer au jeune (certes c'est ni Juppé ni JMLP !) qu'est ce qu'il propose ? Faire sortir de la politique tous les vieux, OK, mais ce n'est pas un programme ! Il va plaire aux media : enarque, universitaire, homme "de lettres" ! !

  • Par Vincennes - 23/02/2016 - 16:37 - Signaler un abus Comment croire, désormais, à ce "pauvre petit Bruno"

    qui se plaignait de son "papa" alors que sa propre Mère et ses frères contestaient, par ailleurs, ses "mensonges"......il n'et pas mieux que les autres et qu'il cesse ses conneries

  • Par langue de pivert - 23/02/2016 - 16:54 - Signaler un abus

    Enfin la douzaine !

  • Par Fran6 - 23/02/2016 - 21:28 - Signaler un abus et voilà

    que mon député s'y met aussi, on a de la chance dans ce pays, il y a pas de boulot mais il y a plein d'ardeur pour être le patron suprême à nous promettre plein de chose gentille, bon, faut attendre le livre, les livres de colistiers aussi maintenant, la patronne de l'ifrap les attend pour les épluchés et nous aussi

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€