Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La presse américaine passe à l'offensive contre Donald Trump

Exaspérée - ou vexée - d'être qualifiée de "fake news" par le Président, la presse américaine s'est coordonnée pour répondre à son bourreau.

Free Press ?

Publié le
La presse américaine passe à l'offensive contre Donald Trump

 Crédit Eric BARADAT / AFP

Il n'y a pas un discours sans que Donald Trump ne qualifie les médias américains dits "traditionnels" de "fake news" ou d'"ennemis du peuple". Une situation qui commence à peser sur de nombreux groupes de presse américains, lesquels ont donc décidés de contre-attaquer. A l'initiative du Boston Globe,  200 groupes de presse ont accepté de répondre dans leurs éditos de ce jeudi au président, avec pour mot d'ordre "Enemy of None" (ennemi de personne en français). Le Boston Globe accuse ainsi directement le président d'être "l'ennemi du peuple" et comparable à un "charlatan d'antan qui jetait de la poussière ou de l'eau magique sur une foule pleine d'espoir". 

Le New York Times qui a aussi suivi le mouvement est moins polémique et plus pédagogue: "La presse libre a besoin de vous" disait son éditorial, reconnaissant au peuple le droit de critiquer la presse mais condamnant la tendance à qualifier de faux ce qui ne nous plait pas, sans porter d'intérêt à la véracité ou non du propos.  

Pas certain que la démarche ne convainque des soutiens du Président, Donald Trump ayant largement moqué l'intiative, s'en prenant directement au Boston Globe qu'il accuse d'être en collusion avec le reste de la "presse libre".

Le Président Trump a affirmé que la presse était libre aujourd'hui, mais que le problème venait d'une presse trop portée à diffuser des "fake news", qui soutiendrait un "agenda politique" ou essaierait "simplement de blesser des gens". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 16/08/2018 - 20:17 - Signaler un abus Vivement un bon bourreau

    pour "notre" presse!!!

  • Par vangog - 16/08/2018 - 23:02 - Signaler un abus Avec l’intrusion de l’islamo-gauchisme dans toutes ses strates..

    la presse des pays occidentaux n’est plus vraiment libre, mais largement sous influence d’une idéologie malfaisante. Lorsque les patriotes RN auront rendu leur pouvoir aux peuples d’Europe (Oooooh, populiste!), nous libérerons progressivement les médias de leur emprise idéologique étouffante...Quand à l’Amerique, je n’ai aucune crainte pour elle, car la Liberté est dans le cœur des américains depuis si longtemps, que même les plus pervers des manipulateurs médiatiques auront du mal à l’en extirper... »nous avons besoin de vous » signifie « nous avons besoin de vous en tant que lecteurs! »...la presse gauchiste américaine n’est pas aussi subventionnée que lapresse gauchiste française, et elle sent plus rapidement le vent du boulet...Aie!

  • Par adroitetoutemaintenant - 17/08/2018 - 10:57 - Signaler un abus Merci à la presse américaine

    Elle vient de faire gagner Trump !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€