Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 31 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidentielles 2017 : Jean-Christophe Cambadelis raille Alain Juppé "l'arrière-grand-père"

Le patron du PS n'a pas mâché ses mots contre celui qu'il qualifie de "cheval de retour."

Petit...

Publié le
Présidentielles 2017 : Jean-Christophe Cambadelis raille Alain Juppé "l'arrière-grand-père"

Alors qu'Alain Juppé s'impose doucement mais surement comme l'homme politique préféré des Français, Le patron du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis est venu le bousculer, sans prendre de pincettes. Invité sur Radio Classique, le premier secrétaire du PS a ainsi réagi aux derniers sondages. "Ils voudraient Juppé ? Non mais c'est paradoxal. De qui se moque-t-on?" questionne-t-il. "Ils ne voudraient pas deux hommes politiques (François Hollande et Nicolas Sarkozy, tous les deux rejetés dans les sondages) qui sont aux affaires depuis une dizaine d'années on va dire, ou une quinzaine d'années, et ils voudraient l'arrière-grand-père qui est là depuis 1974?

Non mais enfin on rêve ou quoi?" Et de conclure en comparant le maire de Bordeaux, ancien Premier ministre, de "cheval de retour."

Il faut dire que les Français ne sont pas vraiment intéressés par un duel Hollande/Sarkozy et la demande d'une primaire à gauche bouscule les conventions habituelles. Surtout, Alain Juppé semble être en mesure de remporter tous les duels pour 2017, à condition qu'il soit nommé candidat de la droite et du centre en novembre prochain, ce qui est loin d'être fait. Les adhérents Républicains restent, pour la plupart, fidèles à Nicolas Sarkozy.
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par patamoto - 14/01/2016 - 16:07 - Signaler un abus Cambadelis n'a que 8 ans de

    Cambadelis n'a que 8 ans de moins et aussi un repris de justice, il y a de quoi rire!

  • Par Lafayette 68 - 14/01/2016 - 16:16 - Signaler un abus @patamoto

    c'est pire : 6 ans seulement d'écart ( 1945 pour Juppé ,1951 pour le trotskyste) Camba : le niveau 0 de la politique pour l'éternité

  • Par raslacoiffe - 14/01/2016 - 16:32 - Signaler un abus Ca commence!!!

    Le lynchage de Juppé est en ordre de marche. C'est inscrit dans la stratégie de Hollande et consorts. Je suppose que le" vieux cheval de retour "avait bien intégré qu'il allait être rapidement la victime de l'hallali dès que sa popularité pouvait gêner le petit machiavel. On lui a promis quoi à Cambadélis en échange de ses bons services.

  • Par pandore - 14/01/2016 - 19:09 - Signaler un abus Citons Brassens

    Quand on est con , on est con !!!!!! Rien à ajouter !

  • Par vangog - 14/01/2016 - 19:15 - Signaler un abus Oui, ne pas reprendre ceux qui sont aux affaires depuis 40 ans

    socialo-écolo-communistes inclus, car tous ont fait trop de mal à la France!

  • Par winnie - 15/01/2016 - 07:12 - Signaler un abus Ainsi donc....

    Les faiseurs d'opinion,les journaleux, ont choisis pour les Français.Ce sera Juppe, et le Juppe, lui on le voit sur toutes les TV, il fini par y croire ! Et je trouve qu'il prend le melon. Juppe est comme beaucoup des politiques,discrédité,ce type qui a toujours été dans le consensus mou,nous sort aujourdhui dans un livre, des propositions de droite forte qu'il s'empressera de trahir quand il aura les rennes, sous l'influence des media ,association gauchistes, et autres syndicats. Pour une fois je suis d'un accord avec Cambadelis, mais celui ci ferait bien de se regarder dans une glace !

  • Par Bretondesouche - 15/01/2016 - 07:16 - Signaler un abus Solidarité du troisieme age

    Et des repris de justice. Ils pourraient former un club

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€