Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidentielle : Najat Vallaud-Belkacem "en colère" contre Emmanuel Macron

Le ministre de l'Education nationale estime que la candidature de Macron "n'aura pour effet que d'empêcher potentiellement la gauche d'être au second tour".

Loyale

Publié le
Présidentielle : Najat Vallaud-Belkacem "en colère" contre Emmanuel Macron

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem est dans l'Hérault ce samedi, à l'occasion du "banquet républicain" du député Sébastien Denaja. Elle a profité de cette occasion pour répondre aux questions du quotidien Midi Libre, dans lequel elle juge  "légitime" que François Hollande brigue un nouveau mandat.

"C'est à François Hollande de continuer à défendre le projet qu'il a porté pendant cinq ans", déclare-t-elle.

"Qu'est-ce qui est cohérent, qu'est ce qui est légitime ? Ce qui me semble parfaitement légitime c'est que le président sortant qui a mené une bataille rude pour redresser le pays, puisse solliciter à nouveau les suffrages de nos concitoyens. C'est important de revenir sur le bilan de ce quinquennat", poursuit-elle.

Pour elle, "l'action politique a besoin de temps dans tous les secteurs. (...) La politique économique mise en œuvre a pris du temps pour produire ses effets. Ce n'est pas en changeant de politique tous les cinq ans que l'on risque de résoudre les problèmes de la France."

Interrogée sur la "posture antisystème de M. Macron", la ministre estime que "c'est une posture facile dans le climat actuel. Faire ainsi passer les partis politique pour des machines inutiles, remettre même en cause la fonction élective..." Najat Vallaud-Belkcem regrette que cette candidature "n'aura pour effet que d'empêcher potentiellement la gauche d'être au second tour." "La candidature de M. Macron me met en colère", assume-t-elle.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 19/11/2016 - 12:21 - Signaler un abus Banquet républicain

    Un vrai mammouth, la République, car elle a le dos très large. En tous cas, quand on voit comment nos gouvernants se comportent, cela n'a rien de républicain, mais ressemble plus à la monarchie d'avant 1789. Un élite fait bombance avec l'argent du peuple qui, comme son ventre, commence à gronder. Quand à NVB, elle sent arriver le coup de pied de clown sur son popotin et prépare la pommade contre les hématomes.

  • Par cloette - 19/11/2016 - 12:27 - Signaler un abus ben alors

    Il fait ce qu'il veut !, il n'existe donc pas de liberté au PS ? De plus il n'est pas socialiste, ne l'a -t-il pas dit ?

  • Par J'accuse - 19/11/2016 - 12:37 - Signaler un abus Derniers gargouillis avant de disparaître dans les abysses

    La Khmer rose glorifie Hollande alors qu'il est le premier responsable des calamités qui nous accablent, et donc le fossoyeur en chef de cette gauche qui se prétend sauveur des peuples. Ces toutous de Hollande, qui s'accrochent à lui comme à une bouée de sauvetage alors qu'il est une poutre de plomb électorale, montrent à quel point la gauche profonde est aveugle et sourde à toute réalité.

  • Par gerint - 19/11/2016 - 13:02 - Signaler un abus Evidemment que NVB soutient Hollande

    ce traître total à la Nation qui n'a pas hésité à nommer une bi-nationale suppôt du gouvernement marocain (Philippe de Villiers décrit sa position dans son dernier livre) et partant de l'Arabe avant le Français et les Lettres Classiques et de l'Islam à la place de la culture judéo-chrétienne. Avec qui d'autre que Hollande parmi les éligibles à la Présidence de la République pourrait-elle continuer sa mission?

  • Par Lafayette 68 - 19/11/2016 - 14:07 - Signaler un abus "vacuité"

    Mot de Macron qui colle parfaitement à NVB. Merci Emmanuel !

  • Par Anguerrand - 19/11/2016 - 16:23 - Signaler un abus Macron ne changera pas la donne

    Les socialistes sont cuits après 4,5 ans d'une politique à vue dont chacun a pu constater le résultats, et les 50 milliards d'impôts supplémentaires et ce n'est pas fini, et même pas la moindre amélioration du déficit du budget, ni de la dette.

  • Par hibernato - 19/11/2016 - 17:05 - Signaler un abus Certes elle perd son maroquin mais va retrouver son Maroc

    Enfants nous offrions un cadeau pour la fin de l'année scolaire à nos instituteurs. Un billet sur la RAM s'impose devant tant de mérites.

  • Par langue de pivert - 19/11/2016 - 18:35 - Signaler un abus GGGGRRRRRRR !

    Ne jamais retirer la gamelle à un chien en train de manger ! La bouffe c'est sacré chez les chiens !

  • Par Deudeuche - 19/11/2016 - 19:22 - Signaler un abus avec ou sans Macron candidat

    ils sont à terme des momies politiques. le sarcophage c'est pour avril et juin 2017. Quant à NVB elle peut toujours changer de "genre".

  • Par vangog - 19/11/2016 - 22:39 - Signaler un abus Qu'elle retourne au maghreb...et fissa!

    elle enseignera l'arabe aux petits arabes et tout rentrera dans l'ordre, en France, après son départ...

  • Par zouk - 20/11/2016 - 10:59 - Signaler un abus Colère de N. Vallaud Belkacem

    Et alors? Qu'attendez vous d'elle?

  • Par Paul Emiste - 20/11/2016 - 13:48 - Signaler un abus A?!...

    Oh?!...

  • Par jurgio - 20/11/2016 - 15:32 - Signaler un abus À la bonne soupe !

    Les bobos-gôchos, « artistes » affamés en tête ces temps-ci, font le cercle serré autour de la soupière fumante ! Surtout ne pas la laisser refroidir ! Un bilan financé par les impôts, c'est un très beau résultat ! Hollande n'aura même pas à descendre de son scooter ! On ne doit pas changer, dit la petite peste, de politique tous les 5 ans mais ne doit-on pas en changer impérativement depuis 35 ans que le bolcho-socialisme jouisseur-profiteur perdure ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€