Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidentielle 2017 : Mélenchon épinglé pour près de 435 000 de dépenses litigieuses

Des surfacturations et des dépenses injustifiées ont été refusées dans la demande de remboursement des comptes de campagne.

Hors des clous

Publié le
Présidentielle 2017 : Mélenchon épinglé pour près de 435 000 de dépenses litigieuses

C'est une jolie somme qui pose de nombreuses questions. Comme le raconte Le Monde, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a décidé d'approuver les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, pour la dernière présidentielle, à l'exception de dépenses litigieuses à hauteur de 434 939 euros.

Il s'agit principalement de surfacturations et de dépenses insuffisamment injustifiées, selon Le Monde.

Le journal pointe notamment du doigt une association dénommée L’Ere du peuple. C'est elle qui loue le matériel vidéo et informatique des meetings, et s'occupe d'organiser les évènements. Entre 2016 et 2017, l'association a facturé pour 440 027 euros de prestations, sans s'acquitter de la TVA.  Surtout, les marges semblent très importantes par rapport à celles pratiquées habituellement.

En janvier, un rapporteur, chargé d'inspecter les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon a claqué la porte critiquant les "graves dysfonctionnements" au sein de la CNCCFP. La commission a ainsi réduit à 434 939 euros les dépenses litigieuses qui étaient estimées à 1,5 million d'euros selon le rapporteur.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 15/02/2018 - 13:06 - Signaler un abus Le compte de campagne 2017 de Marine Le Pen a été validé,

    lui...mais la presse gauchiste n’en a pas parlé. Mystérieusement, elle ne s'étale pas, non plus, sur cette invalidation du compte de campagne de Melenchouille-la-fripouille, comme elle ne s’est pas étalée sur les erreurs de déclaration patrimoniale de Macron-Rothschild. François Fillon, lui, a eu droit à la totale...c’est bizarre ces différences de traitement de l"actualité par la presse gauchiste, qui ressemble déplus en plus à celle d’une dictature socialiste d’avant-mur...retour en arrière!

  • Par KOUTOUBIA56 - 15/02/2018 - 17:29 - Signaler un abus le braillard fascisant fait

    le braillard fascisant fait comme les autres. lui le roi de l'anticapitaliste met les doigts dans le pot de confiture quand ça l'arrange; allez au goulag le rigolo ou alors chez Maduro car c'est la même caste.

  • Par Vincennes - 15/02/2018 - 19:41 - Signaler un abus Et toujours rien concernant, DEPUIS TOUT CE TEMPS, les comptes

    de campagne d'Hollande, toujours en suspend, concernant les recherches INFRACTUEUSES de la CNCCP sur les 450 pièces manquantes mais nécessaires à l’authentification des factures (comptes de campagne d’Hollande)....alors que le vieux DEBRE s'était "acharné" sur ceux de Sarko ......sa cible récurrente, comme celle de Bachelot, (qui ferait bien de partir en retraite car elle dessert LCi) !! leur punchingball favori ainsi que celui des Médias. PAS de nouvelle, non plus, sur l’affaire « PENICAUD/Macron »( fiesta Las Vegas) et sur les moyens utilisés ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€