Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidentielle 2017 : si Hollande ne se présentait pas, Valls serait selon lui "le plus légitime" mais "pas forcément le mieux adapté"

"Manuel Valls pourrait être parfaitement candidat si je ne le suis pas. Il serait d’ailleurs même le plus légitime", confiait le président aux journalistes Charlotte Chaffanjon et Bastien Bonnefous en juillet 2015.

Succession

Publié le
Présidentielle 2017 : si Hollande ne se présentait pas, Valls serait selon lui "le plus légitime" mais "pas forcément le mieux adapté"

"Le Pari" sera disponible en librairies le jeudi 24 mars.  Crédit Reuters

Le journal Le Monde publie ce mercredi les bonnes feuilles du livre "Le Pari", de Charlotte Chaffanjon et Bastien Bonnefous, qui se sont entretenus avec le chef de l'Etat au mois de juillet 2015.

Dans cet ouvrage à paraître chez Plon le 24 mars, François Hollande s'est confié sur différents thèmes, comme l'épineuse question de la déchéance de nationalité des binationaux condamnés pour des faits de terrorisme, mais également sur l'élection présidentielle de 2017.

Et si le président ne briguait pas un second mandat, Manuel Valls serait selon lui "le plus légitime" à gauche, mais "pas forcément le mieux adapté à la situation". 

"Manuel Valls pourrait être parfaitement candidat si je ne le suis pas. Il serait d’ailleurs même le plus légitime (…) Mais il ne serait pas forcément le mieux adapté à la situation, parce qu’on pourrait dire : 'Alors pourquoi si François Hollande n’y va pas, ce serait son Premier ministre ?'", analyse le chef de l'Etat dans cet ouvrage. 

"Fin 2015, déjà, le chef de l’Etat savait à quel moment il déclarerait son intention de se présenter ou pas à la présidentielle de 2017. 'Au plus tard, à la fin 2016'. Pourtant, 'il faut se refaire le film du quinquennat pour réaliser à quel point l’exploit d’une réélection serait notable'", écrivent Charlotte Chaffanjon et Bastien Bonnefous. 

>>>> À lire aussi : Qui tirera le premier de François Hollande ou de Manuel Valls ? Chacun pousse l’autre à la faute, pour lui imputer le coût politique d’une rupture de plus en plus probable

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 16/03/2016 - 22:02 - Signaler un abus Louis XVI le pleutre désigne son dauphin...

    à sa cour de socialistes ( et ex-écologistes) poudrés et perruqués, le marquis de Valls, prince d'Espagne, et futur Roi de France, par droit divinement socialiste...les gauchistes doivent baiser les pieds du Dauphin, en signe d'allégeance, et avant qu'il ne baise les Français, de nouveau...

  • Par Borgowrio - 17/03/2016 - 10:10 - Signaler un abus Pathos ....

    Légitime , mais pas le mieux adapté ? ? ? .. Du Hollande ... Une phrase flou , incontestable , parce que vide de sens . Il me déprime à chaque fois qu'il ouvre la bouche ...

  • Par kaprate - 17/03/2016 - 14:24 - Signaler un abus Cynique...

    Voilà pourquoi Manufranco reste à son poste alors que les divergences avec le Topchef et l'échec de ses projets de "réformes" le pousseraient logiquement à partir... François-Le-Petit lui fait croire 1/ qu'il pourrait ne pas se présenter en 2017 et 2/ que le premier minus pourrait être désigné "naturellement" pour se présenter à sa place... Et il le croit?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€