Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidence de l'UMP : Benoist Apparu apporte son soutien à François Fillon

Benoist Apparu estime que "le rôle du président de l'UMP est d'incarner ce qui nous rassemble".

Un de plus

Publié le

Après Xavier Bertrand, c'est au tour de Benoist Apparu d'apporter son soutien à François Fillon. Dans une interview donnée au journal Le Monde, l'ancien ministre du Logement annonce en effet qu'il se range aux côtés de l'ancien Premier ministre dans la course à l'élection à la présidence de l'UMP.

"Le rôle du président de l'UMP est d'incarner ce qui nous rassemble, celui des motions est de faire vivre nos différences. Le président de l'UMP n'est pas là pour représenter l'une des sensibilités", explique le député de la Marne ajoutant que "c'est la raison pour laquelle je voterai pour François Fillon, qui me semble le plus à même de rassembler l'ensemble des sensibilités de l'UMP, et préserver ainsi ce qui fait l'originalité de notre formation politique".

Benoist Apparu explique par ailleurs qu'il aurait "préféré des candidats, un président désintéressés pour 2017, pour bâtir un nouveau projet pour l'UMP et préparer les élections intermédiaires. A partir du moment où François Fillon et Jean-François Copé ont souhaité engager la bataille du leadership dès maintenant, on prend le risque que, dès le lendemain de sa défaite, le challenger remonte sur son cheval pour préparer la primaire de 2016, et que donc le combat continue".

Le députe UMP de la Marne ajoute par ailleurs que "Jean-François Copé fait bouger le centre de gravité de l'UMP vers la droite, et cela à l'heure de la création de l'UDI". Or selon lui, "l'UMP doit plus que jamais assumer sa diversité, sauf à vouloir recréer de fait les deux partis d'antan, le RPR et l'UDF".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par walküre - 27/10/2012 - 14:55 - Signaler un abus Il apparaît

    qu'Apparu mise sur le mauvais cheval. Mais il n'a pas le choix car Copé est du même tonneau. Entre deux maux choisissons le pire. Car Copé, tout en ayant contribué à la chute de Sarkozy, sera prêt à le porter de nouveau au pouvoir si cela doit se faire. Par contre Fillon, n'attend que 2017 que Sarko lui-même lui avait promis en échange de sa passivité durant les deux quinquennats prévus. Mais il n'y en eu qu'un. Pas de pot. Bonnet blanc et bonnet blanc, les deux farces d'une même pièce. Ou le théâtre de Guignol en direct.

  • Par sheldon - 27/10/2012 - 16:31 - Signaler un abus Ni Copé, ni Fillon ne veulent un retour de Sarkozy !

    Dans 4 ans c'est très, très loin. Sarkozy ne peut pas décemment se présenter aux primaires, donc il faudrait qu'il soit imposé aux Français. Ca ne peut se faire que si d'ici 1 ou 2 ans la situation de la France continue à se détériorer et devienne très rapidement encore plus catastrophique. Dans ce cas on ne pourra faire appel qu'à une seule personnalité politique pour que la confiance revienne en France en Europe et dans le monde : Sarkozy Il faudrait que l'on ait des taux d'emprunts équivalents à ceux de l'Espagne : ça peut hélas très vite arriver

  • Par Ravidelacreche - 27/10/2012 - 16:37 - Signaler un abus UMP

    Ils sont environ 300 000 adhérents à raison d'un par jour va t on avoir droit à des articles pendant 1000 ans ?

  • Par l'enclume - 27/10/2012 - 17:59 - Signaler un abus Bonnet blanc et Blanc bonnet

    walküre - 27/10/2012 - 14:55 Et les Bidochon, vous en pensez quôôôi.

  • Par HdT - 27/10/2012 - 20:29 - Signaler un abus Benoît apparu...

    ... mais on ne vit rien venir.

  • Par walküre - 27/10/2012 - 23:49 - Signaler un abus Les Bidochons...

    gardons ça pour les socialos. Blanc bonnet et blanc bonnet.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€