Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidence des Républicains : tous les candidats demandent à voir Nicolas Sarkozy

Selon "L'Opinion", même les candidats sur une ligne différente de l'ancien chef de l'Etat souhaitent, un par un, à être reçu à son bureau.

Le grand architecte

Publié le
Présidence des Républicains : tous les candidats demandent à voir Nicolas Sarkozy

S’il aurait fréquemment déclaré vouloir "abandonner la politique" -car on n'y gagne pas assez d'argent -, Nicolas Sarkozy reste un des maîtres à penser de la droite française. La preuve : tous les candidats à la présidence des Républicains lui demandent une audience. C’est ce que révèle un article de L’Opinion, qui rapporte que Maël de Calan a été reçu le 26 septembre dans les bureaux de l'ancien chef des Républicains, au 77 rue de Miromesnil, à Paris, avant d’être suivi ce mercredi par Julien Aubert.

Deux jeunes candidats pourtant loin d'être fixés sur une ligne sarkoziste.

En effet, Maël de Calan est un proche d'Alain Juppé, tandis que Julien Aubert a soutenu François Fillon lors de la dernière campagne.  Elle aussi filloniste, Florence Portelli avait également rencontré Nicolas Sarkozy, le 30 août dernier… le jour même sa candidature à la présidence du parti".

Des entrevues auxquelles se sont également pliées Daniel Fasquelle, Laurence Saillet... et le favori du scrutin, Laurent Wauquiez, toujours selon l’Opinion. La raison d’un tel intérêt ? "Son avis, son regard, le poids qu'il peut encore avoir comptent toujours", juge une conseillère de Nicolas Sarkozy. "Les candidats à la présidence des Républicains savent l'avantage que cela peut constituer'"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 27/09/2017 - 11:10 - Signaler un abus Euromillions

    Le but de tout homme (ou femme) qui a choisi ''d'entrer en politique'', même, et surtout s'il ou elle ne possède aucune aptitude ou compétence pour remplir cette fonction, c'est évidemment de goûter à l'ivresse narcissique ''d'être le chef'', d'exercer le pouvoir. Mais aussi, et surtout, de s'enrichir. En général, les postes de responsabilité sont très correctement payés, mais les chiffres étant publics, on n'est que rarement au niveau de ''l'Euromillions'' ! Sarko, lui, a réussi à s'en ''mettre plein les poches'' d'une façon inimaginable, au delà de toute décence ! Et, mieux encore, lorsque ses innombrables manœuvres de corruption ont éclaté au grand jour, il est parvenu à retarder, apparemment indéfiniment, l'action de la Justice. Ce sinistre nabot est donc le ''suprême exemple'', l'inspiration idéale pour les futures générations de responsables gouvernementaux !

  • Par VV1792 - 28/09/2017 - 01:45 - Signaler un abus Cela se comprend. C est le

    Cela se comprend. C est le seul qui en a... C est un cheval de course alors que tous les autres sont des bourrins de foire. Toute la France a souhaite qu il perde, qu' il soit humilie et detruit car ses citoyens partagent l irresistible soif de detruire les champions, les genies ou les battants.. A la fin , au lieu d avoir du de gaulle on a du petain, ou encore au lieu du sarkozy du hollande et du macron..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€