Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidence des Républicains : Frédéric Lefebvre évoque une compétition "entachée du soupçon de tricherie"

L’ancien Secrétaire d’Etat qualifie même Laurent Wauquiez de "Président illégitime".

Scud

Publié le
Présidence des Républicains : Frédéric Lefebvre évoque une compétition "entachée du soupçon de tricherie"

Frédéric Lefebvre est remonté. Dans une tribune publiée par le Huffington Post, celui qui est devenu délégué national Communication et action collective du mouvement Agir, égratigne sèchement la large victoire de Laurent Wauquiez à la présidence des Républicains. "Dés pipés", "soupçon de tricherie", "des listes électorales faisant la part belle aux démissionnaires et aux morts" : l’ancien Secrétaire d’Etat ne mâche pas ses mots (sans apporter de preuves).

"J'ai moi-même, démissionnaire le 8 juin dernier, il y a donc déjà 6 mois, reçu des codes pour voter comme tant de parents de défunts que j'ai vu témoigner sur les réseaux sociaux, à propos des codes qui avaient été émis pour leur père ou pour leur mère" écrit-il.

"Que sont devenus tous ces codes? La question est posée. Une compétition, entachée du soupçon de tricherie, avec des listes électorales faisant la part belle aux démissionnaires et aux morts".

Fustigeant le manque "de débats" et "une compétition déloyale", il poursuit : "Laurent Wauquiez, Président illégitime, fait naturellement le vide autour de lui et les électeurs de droite comme nombre d’élus se sentent désormais orphelins. Ce triste 10 décembre sonne la fin du grand mouvement de la droite et du centre voulu par Jacques Chirac".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 11/12/2017 - 09:45 - Signaler un abus Bobo de merde

    La marque de fabrique de cette engeance visqueuse. Ils nous refont le coup des primaires Juppé Fillon. Leur societal champion de Bretagne a 10% et ils parlent d’irregularites. LREM vous attend SVP tirez vous!

  • Par cholt - 11/12/2017 - 12:09 - Signaler un abus connard

    Celui la, il n'a qu'a aller a la soupe chez Macron, moins que rien, qui l'ecoute ce blaireau

  • Par cholt - 11/12/2017 - 12:15 - Signaler un abus Les " Mous" n'ont qu'a partir, on les retiens pas

    Juppé et ses primaires ouvertes où la gauche est venue votée pilotée par Solère . Raffarin celui dont le surnom etait " fera rien" qui n'a de cesse de vanter les mérites de Macron. Des LR comme , ca, on n'en a pas besoin.

  • Par vangog - 11/12/2017 - 12:40 - Signaler un abus L’influence gauchiste?

    Quand ils perdent, ceux-là ne supportent pas et se rendent insupportables...

  • Par Liberte5 - 11/12/2017 - 13:53 - Signaler un abus Cette élection permet de faire le tri et de séparer

    les gens de droite et ceux qui ne sont rien. Des moins que rien. Qu'ils dégagent, l'air devient plus respirable sans eux.

  • Par Yves3531 - 11/12/2017 - 13:57 - Signaler un abus Ce mec, Lefebvre...

    du temps où il tenait un discours de droite derrière Sarkozy était la risée des journaleux; maintenant qu’il est « normalisé » les mêmes font mine de le prendre au sérieux. La PropagandaStaffel et la SchutzStaffel du NationalSozialismus journalistique veille sur nous ...!

  • Par raslacoiffe - 11/12/2017 - 15:06 - Signaler un abus Lefevre la barbe!!!

    Le mimétisme à la Edouard Philippe discrédite encore plus son propos. Tout à fait d'accord avec Yves3531.

  • Par Mario - 11/12/2017 - 15:13 - Signaler un abus la droite de Jacques Chirac,

    la droite de Jacques Chirac, c'est bien ça le problème!

  • Par cloette - 11/12/2017 - 18:03 - Signaler un abus Quel ahuri

    complètement à côté de la plaque ce bobo rédhibitoire !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€