Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Présidence du Medef : Jean-Dominique Senard ne se présentera pas

Pourtant le PDG de Michelin avait fait savoir qu'il aimerait bien succéder Pierre Gattaz à la tête de l'organisation patronale...

Pas de chance

Publié le
Présidence du Medef : Jean-Dominique Senard ne se présentera pas

Jean-Dominique Senard, PDG depuis 2012 du groupe Michelin, avait indiqué qu'il aimerait bien succéder Pierre Gattaz en juillet. Mais le seul hic, selon les statuts du Medef, la limite d’âge pour se présenter à l'élection est de 65 ans. Or l’industriel aura 65 ans en mars prochain. Les règles en vigueur ne lui permettent donc pas de prétendre à la présidence du Medef. Pour remédier à ce problème, les membres du Conseil exécutif du Medef devaient trancher sur la possibilité d’avoir une interprétation large des statuts en matière d’âge, rapporte l'Opinion.

Et selon les informations du média, le "gouvernement" de l’organisation patronale a dit "non", à 30 voix contre 15, ce lundi 11 décembre. Jean-Dominique Senard peut donc être sûr, il n'a aucune chance d'être un jour à la tête du Medef…

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 11/12/2017 - 19:36 - Signaler un abus Bravo,

    pourtant Gattaz aurait pu démissionner vu qu'il n'a plus rien à foutre, son complice Hollande n'étant plus là.

  • Par lexxis - 12/12/2017 - 09:38 - Signaler un abus LE MEDEF REDOUTE L'EXCELLENCE

    Il suffit au Médef que quelqu'un soit bon, qu'il soit une véritable pointure, qu'il domine par sa valeur les autres de la tête et des épaules, par sa réussite, par sa personnalité, par ses ambitions (au sens noble du terme) pour qu'il soit écarté. On se rappelle la promesse du million d'emplois du Président actuel parfaitement représentatif de crédit moral du machin patronal.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€