Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi essayer de réduire la pollution de l'air peut être dangereux pour votre santé

C'est ce que révèle une étude de l'University of California de San Diego sur les conséquences de la pollution atmosphérique.

Paradoxe

Publié le
Pourquoi essayer de réduire la pollution de l'air peut être dangereux pour votre santé

Ce résultat s'explique notamment par la nature inconsistante de la pollution de l'air.

Paradoxalement, prendre un vélo pour vous rendre au boulot pourrait se révéler mauvais pour votre santé...

Une étude réalisée par des scientifiques de l'University of California de San Diego révèle que les personnes qui font le plus d'effort pour diminuer leur empreinte carbone en utilisant leur vélo ou en prenant le bus sont également celles qui souffrent "des plus gros taux d'exposition aux polluants.", indique William Griswold le responsable de l'étude.

Les chercheurs ont donné des smartphones qui détectent les polluants aux 30 participants de l'étude. Ils ont ensuite étudié les données environnementales récoltées pendant plus d'un mois.

Ce résultat s'explique notamment par la nature inconsistante de la pollution de l'air.

En effet, pendant la journée, les niveaux de pollution peuvent augmenter ou diminuer de manière significative le long des routes très fréquentées comme les périphériques ou certaines intersections. Si quelqu'un décide de prendre son vélo en heure de pointe non loin de ces "points chauds" il respirera plus de monoxyde de carbone.

Un exemple simple : Wendy Chapman, une professeur à l'UC San Diego School of Medicine, se rend souvent au travail en vélo. Elle a découvert que la pollution sur sa route variait grandement. En effet, elle est largement plus exposée à la pollution quand elle prend son vélo le long de la route 56. Quand elle prend cette même route en voiture, elle ne remarque aucune exposition particulière.

Les abribus et les arrêts de bus demeurent les lieux les plus exposés. Les chercheurs ont prouvé qu'en faisant des ajustements mineurs dans nos itinéraires nous pourrions minimiser les taux d'exposition. Cela pourrait se traduire par le choix d'une route un peu plus éloignée des axes fréquentés ou le fait de privilégier les places à l'avant dans les bus pour s'éloigner un maximum des gaz d'échappement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par nightwings - 27/12/2012 - 13:56 - Signaler un abus j'ai un doute

    cela signifierait qu'il faut polluer plus pour éviter d'être polluer ? Heureusement que la fin de se texte est plus nuancé mais tout de même le doute reste sur la nature de l'étude du fait de ce premier abord.

  • Par amike - 27/12/2012 - 18:30 - Signaler un abus @nightwings: La pollution n'est pas le seul danger.

    La recommandation 'il faut prendre sa voiture pour éviter d'être mis en danger" reste tout à fait valable selon les circonstances (âge, météo, circulation à certaines heures...) Le danger vient de l'interprétation naïves de certaines publicités pour l'environnement, conçus plus pour des buts propagandistes que d'informations et conseils.

  • Par Skynot - 28/12/2012 - 00:59 - Signaler un abus Des études contradictoires

    C'est marrant j'ai lu récemment une étude de l'ADEME beaucoup plus précise qui dit exactement le contraire. Chiffres à l'appui ils expliquaient que l'exposition étaient beaucoup plus importante dans un véhicule au milieu de la circulation à cause des prises d'airs à l'avant de la ventilation . J'ai d'ailleurs aussi vu un reportage qui disait la même chose. Ce site d'info que je découvre me laisse dubitatif.

  • Par clclo - 28/12/2012 - 01:11 - Signaler un abus super ideologie ecologiste

    sauvons la terre et faisons crever les humains

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€