Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 25 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour la première fois, un Premier ministre israélien derrière les barreaux

L'ex-premier ministre Ehud Olmert a été condamné à 19 mois fermes pour corruption.

Corruption

Publié le
Pour la première fois, un Premier ministre israélien derrière les barreaux

C'est une première : un ex-premier ministre condamné à de la prison ferme. Ehud Olmert, premier ministre d'Israel de 2006 à 2009, a été condamné pour avoir reçu des pots de vin lorsqu'il était maire de Jérusalem de 1993 à 2003. Il est entré en prison aujourd'hui.

Avant de prendre le chemin de la prison, Ehud Olmert a publié une vidéo où il continue de démentir toutes les accusations.

La procédure a traîné, mais aujourd'hui Olmert devra purger sa peine. Les autorités pénitentiaires d'Israel seront chargées d'assurer sa protection. Un exemple international, car de nombreux pays ont des difficultés à punir judiciairement leurs anciens chefs d'Etat et de gouvernement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 15/02/2016 - 14:49 - Signaler un abus un exemple international..

    Tiens , personne ne vient cracher son venin... sur cette démocratie avec un grand D ??? Houhou

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€