Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour un Français sur trois, une femme ne peut pas à la fois réussir sa vie professionnelle, sa vie de mère et sa vie amoureuse

Par ailleurs, selon une enquête publiée ce vendredi, 39% des Français, dont 46% des hommes, jugent que le féminisme est un combat dépassé.

Préjugés

Publié le

Voilà de quoi faire hurler de rage les féministes chevronnées. Selon une enquête Ipsos en association avec le Forum Elle Active et publiée ce vendredi, un Français sur trois estime qu'une femme ne peut pas à la fois réussir sa vie professionnelle, sa vie de mère et sa vie amoureuse.

37% des hommes et 44% des femmes considèrent qu'il est impossible, pour une femme, d'être une bonne mère sans remettre en cause sa carrière professionnelle. Par ailleurs, pour 32% des personnes interrogées, une femme s'épanouira toujours plus dans son rôle de mère que dans sa carrière professionnelle.

Les femmes estiment rencontrer plus de difficultés que les hommes à mener de front leur vie professionnelle et leur vie de mère. 33% d'entre elles affirment en effet que des horaires de crèche ou de garderie inadaptés à leurs horaires de travail ont eu des conséquences négatives sur leur carrière et leur évolution professionnelle, contre 19% des hommes. Tout comme l'annonce de leur grossesse à leur supérieur (une femme sur quatre).

27% des femmes ont d'ailleurs été amenées à mettre leur carrière entre parenthèses durant une ou plusieurs années, au moment d'avoir un enfant, contre 12% des hommes. 63% des femmes l'ayant fait ont par ailleurs déclaré avoir pris cette décision pour partager plus de temps avec leurs enfants. Les hommes qui ont mis leur carrière entre parenthèses disent, eux, l'avoir fait parce que leur travail ne les intéressait plus ou pas assez (54%) ou qu'aucun poste correspondant à leurs ambitions ne leur avait été proposé (45%). Les trois quarts des femmes interrogées se disent néanmoins satisfaites de l'équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle.

Enfin, 39% des Français, dont 46% des hommes, jugent que le féminisme est un combat dépassé. 45% des hommes trouvent même qu'on en fait trop sur les inégalités hommes-femmes au travail et 37% estiment que ces inégalités ne sont plus vraiment un problème. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lucuis - 04/04/2014 - 22:28 - Signaler un abus difficile oui, impossible, je ne crois pas...

    elle peut y arriver si les hommes s'occupent aussi des enfants en bas âge comme la plupart des hommes des générations actuelles le font. Gérer la crèche (ou la nounou), l'école doivent être partagés. j'ai souvent changé les couches ou donné le biberon la nuit, tous les nouveaux papas doivent savoir faire cela ! Nous nous sommes toujours répartis la gestion des enfants de façon équitable et cela c'est bien passé. Seul moment délicat pour la femme, la grossesse qui limite son activité professionnelle...Et la, nous les hommes, nous ne pouvons pas faire grand chose... Mais j'ai assisté à l'accouchement de ma femme pour la petite dernière.... C'était un moment émouvant....et important car ma femme était heureuse que je sois avec elle... ce qui serait intéressant serait de connaitre l'âge des hommes qui ont répondu à l'enquête...car les générations qui sont au dessus de la mienne ne partagent pas forcément mon avis

  • Par ignace - 04/04/2014 - 22:56 - Signaler un abus il faut choisir ...mari ou amant , pas les deux en meme temps

    ....Lucius, vous êtes un bon mari et bon pére..bravo les generations qui sont au dessus de la votre, n'ont rien a voir avec vos décisions....

  • Par MEPHISTO - 04/04/2014 - 23:14 - Signaler un abus Autre temps , autres moeurs

    Faux et archi-faux , en ce qui concerne leur vie professionnelle et celle de mère de famille, les femmes parviennent à les mener de front puisque le père de leurs enfants contribuent ,de plus en plus ,au partage des tâches ménagères et l' éducation de la progéniture. en ce qui concerne l 'amour et le couple , il y a du vrai puisque beaucoup d' entre elles quittent , par la séparation ou le divorce , leur conjoint ... pour refonder un autre foyer ou rester libre, c'est aussi vrai pour les hommes. au fil des générations , elles se sont épanouis et ont acquis leur " indépendance financière " par le travail et les responsabilités dont elles peuvent bénéficier , même si la société doit faire encore beaucoup d' efforts pour parvenir à la parité homme-femme. parce que comme leurs grands-mères, arrières grands_mères ect...ect... elles ne veulent plus être contraintes à demeurer au foyer conjugal et familial , donc dépendantes du salaire du mari " chef de famille " résignées à subir la condition sociale passée de leurs aïeules. même si c'est difficile de vivre ensemble toute une existence , on ne peut se passer les un(es) des autres :ne serait ce que pour la pérénisation de l ' humanité

  • Par yavekapa - 04/04/2014 - 23:28 - Signaler un abus l'article dit vrai

    sur les 3 commentaires précédents, c'est bien 1/3

  • Par lucuis - 05/04/2014 - 08:08 - Signaler un abus @ignace : a propos des génèrations au dessus de la mienne

    les temps de mes grands-pères et de mon père (d'une façon moindre) étaient différent car les hommes passaient beaucoup de temps au travail et n'avaient pas le temps d'aider les femmes qui pour la majorité ne travaillaient pas et s'occupaient de fratries très nombreuses. Cela a changé progressivement après la deuxième guerre mondiale, les hommes ont moins travaillé, les femmes ont travaillé à leur tour et la technologie ( frigo, machine à laver) à permis à la femme d'avoir du temps libre. C'est a ce moment que les hommes auraient du s'impliquer davantage pour aider les femmes mais les habitudes étaient ancrés dans les mentalités. Ma grand mère maternelle à pourtant toujours travaillé toute sa vie et a élevé 3 ans mais à l'époque, les hommes travaillent plus en général que les femmes. Mon père comme son père ne sait pas préparer à manger, il aurait fallu qu'il apprenne sur le tard... Il faut avouer que pour l'homme, le fait que la femme faisait beaucoup de choses lui offrait un certain confort.... Le changement se fait lentement mais il y a toujours des récalcitrants...

  • Par tubixray - 05/04/2014 - 08:33 - Signaler un abus et les hommes ?

    Parvenons nous à réussir notre vie de père (actif s'entend), professionnelle et amoureuse, on peut être tenté de répondre = pas mieux !

  • Par pascalou2 - 05/04/2014 - 10:32 - Signaler un abus bonjour @tubixray

    votre commentaire est le meilleur ...bravo pour vos valeur qui depasse de beaucoup les simpliste gouallieux ... philosophiquement , je crois que beaucoup d homme dirai comme vous "pas mieux " ...une des meilleur reponce a ce probleme que j ai lu depuis longtemps ...merci pour les tradi ...defendrer la vision allemende du " Kinder, Küche und Kirche"...vous ne serez que des cordeau de mauvaise augure qui tiens juste a culpabiliser les mere ....mais rappeler vous que les allemand ne font plus d enfant par peur de l avenir .... j adore ce "pas mieux " ...qui dans le discourt d un pere pourrai moderer les idiotie religieuse ...cqfd pascalou amateur de science

  • Par Gamelledebouse - 05/04/2014 - 10:44 - Signaler un abus Bravo les nanas

    Qui a dit : "Pour que les femmes réussissent professionnellement elle doivent être deux fois meilleures que les hommes. Heureusement ce n'est pas très difficile"... Bravo les nanas .

  • Par Ravidelacreche - 05/04/2014 - 12:05 - Signaler un abus réussir sa vie professionnelle, sa vie de mère et sa vie amoureu

    Et entrer au gouvernement ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€