Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour le Conseil d'Etat, Dieudonné peut jouer son spectacle à Marseille

Le Conseil d'Etat demande à la cité phocéenne de laisser jouer le spectacle de l'humoriste controversé.

Polémique en vue ?

Publié le
Pour le Conseil d'Etat, Dieudonné peut jouer son spectacle à Marseille

Le Conseil d'Etat a jugé que l'action de la ville de Marseille qui tente d'interdire la tenue du spectacle de l'humoriste controversé le 19 novembre prochain est une "atteinte grave à la liberté d'expression". L'humoriste remporte donc la baaille judiciaire qui l'oppose  la cité phocéenne depuis plusieurs semaines. Dans cette affaire, la ville qui avait loué la salle dans laquelle devrait se produire Dieudonné s'était rétracté le 18 septembre à cause des "multiples condamnations de Dieudonné pour des propos antisémites et un risque de trouble à l'ordre public".

La mairie avait déclaré fin septembre qu' "Une ville multiculturelle comme Marseille ne peut pas accepter un spectacle qui, au prétexte d'humour, divise, fracture et oppose". Un revirement de situation qui avait été suspendu par le tribunal administratif de Marseille  face à l'incapacité de la ville de prouver le risque de "troubles à l'ordre public". Une décision qu'est venue confirmer la plus haute juridiction administrative du pays.

Pourtant, fin 2013 et début 2014, plusieurs représentations de l'humoristes à Nantes et Tours avaient été interdites. Le même Conseil d'Etat estimant qu'à l'époque, le risque de troubles à l'ordre public était réel.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 13/11/2017 - 21:12 - Signaler un abus Moi, je suis pour la liberté de Dieudonné de dire les conneries

    qui lui passent par la tête, et pour la liberté de Marseille de refuser de le représenter...mais ce n’est pas en interdisant un antisémite de parole que vous diminuerez l’anti-sémitisme, vous le savez bien! mais je ne suis pas favorable à la liberté que prend le conseil d’état de dicter aux Français leur façon de vivre. De quoi se mêle-t-il celui-là?...

  • Par Liberdom - 14/11/2017 - 00:24 - Signaler un abus Liberté!

    Le trouble à l'ordre public est constitué par l'acharnement contre Dieudonné. Les jugements précédents du Conseil d'Etat montrent bien que la plus "haute juridiction" administrative était aux ordres du ministre de l'intérieur de l'époque devenu ensuite premier ministre. Des censeurs qui de temps en temps censurent et d'autres fois laissent passer... Minable.

  • Par Anouman - 14/11/2017 - 14:07 - Signaler un abus Trouble

    "..un spectacle qui divise". A ma connaissance le spectacle n'est pas obligatoire. Seuls ceux qui iront le voir sauront ce qu'il y a dedans. Quant au trouble à l'ordre public ce n'est pas ses spectacles qui les ont crées mais ceux qui voulaient qu'il ne les fasse pas. Etonnant ce renversement de la cause.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€