Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour Christiane Taubira, Macron n’a "pas de racines, pas de ressort, pas de références"

L'ancienne garde des Sceaux s'en est pris au favori de la présidentielle.

Jugement

Publié le
Pour Christiane Taubira, Macron n’a "pas de racines, pas de ressort, pas de références"

Christiane Taubira s'est attaquée à Emmanuel Macron, ce dimanche, lors du Grand Rendez-vous Europe 1/Les Echos/CNews. L'ancienne ministre de la Justice, qui soutient Benoît Hamon, n'a pas mâché ses mots contre son ancien collègue, qui entend transcender le clivage français. "La gauche a une histoire dans ce pays, la droite républicaine a aussi une histoire. Cette histoire n’est pas faite de fantaisies ni d’anecdotes. Elle est faite d’ancrage dans des idéaux, avec des doctrines qui se sont élaborées au fil du temps, au fil de l’Histoire" a-t-elle expliqué, critiquant "les gens qui n’ont pas de racines, qui n’ont pas de ressort, qui n’ont pas de références.

Pour ma part, je m’instruis de l’Histoire, de façon à être en capacité de produire les réponses contemporaines, modernes".

La réponse est venu de l'avocat Jean-Pierre Mignard, lui aussi invité lors de ce rendez-vous politique. "Ça, ça voudrait dire ‘Emmanuel Macron n’a pas d’histoire'. Bien sûr qu’il a une histoire", juge ce proche de François Hollande. "C’est une histoire politique français qu’on peut identifier. Lorsqu’il fustige en des termes très violents la colonisation, c’est Clémenceau en 1885, lorsqu’il fustige le racialisme de Ferry. C’est Chaban-Delmas et la Nouvelle société. C’est Michel Rocard. C’est, à l’intérieur de la droite et de la gauche, deux courants de pensée qui ont toujours été interdits de travailler ensemble par le système électoral et l’organisation de la 5ème République."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 19/03/2017 - 15:50 - Signaler un abus Pour une fois, exceptionnellement, je

    suis d'accord avec elle.

  • Par Marie-E - 20/03/2017 - 00:13 - Signaler un abus Ah mince alors

    une critique de Macron par Taubira, cela va le faire monter dans les sondages. Par contre il faut avouer que pour une fois elle a raison pour les racines, les références, Quant au ressort, là je n'en sais rien et ne veux rien en savoir. Enfin ce qui me fait sourire c'est que Mignard pour défendre le couplet sur la colonisation, évoque Clemenceau contre le racialisme de Ferry. Ce n'est pas que c'est faux mais les références politiques sont tout de même curieuses chez les socialistes.

  • Par lafronde - 20/03/2017 - 07:48 - Signaler un abus Impayable ce Mignard !

    Ainsi il aurait dit que deux courants de pensée n'auraient pu travailler ensemble parce que séparé par le système du scrutin majoritaire ! Ce Mr doit être abonné aux rentes des politiciens professionnels, il confond le concours pour les places, et le sens de l'intérêt général !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€