Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Policiers tués à Magnanville : rebondissement dans l'enquête, un suspect arrêté

Un nouvel ADN a été retrouvé sur la scène de crime. Le troublant profil du suspect a été révélé.

Justice

Publié le
Policiers tués à Magnanville : rebondissement dans l'enquête, un suspect arrêté

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire de Magnanville (Yvelines), où deux policiers, Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, avaient été assassinés devant leur fils à leur domicile, le 13 juin 2016. Un nouvel ADN a été retrouvé sur le clavier de l’ordinateur portable des victimes, qui avait été manipulé par l’assassin Larossi Abballa. Ce dernier a été tué par le Raid et était jusqu’ici considéré comme le seul coupable. Selon Le Parisien, un homme a été arrêté ce lundi 11 décembre.

Marié avec l’une des suspectes du commando dit des bonbonnes de gaz

Il se prénomme Mohamed Lamine A..

Il s'agit d'un Marocain âgé de 24 ans. Il est soupçonné d’être directement impliqué dans l’assassinat du couple de policiers. L'homme radicalisé est connu des services spécialisés. Proche de Larossi Abballa, il avait déjà été entendu dans le cadre de cette enquête sous le régime de la garde à vue, indique le quotidien. Il était sous surveillance depuis plusieurs semaines. Fait troublant, Mohamed Lamine A. est par ailleurs marié religieusement avec Sarah H., l’une des suspectes du commando dit des bonbonnes de gaz, retrouvées à Paris. Il avait également été entendu dans ce dossier.

Deux hommes ont déjà été mis en examen dans l'affaire de Magnanville : Charaf-Din A., le frère de Mohamed Lamine A., et Saad Rajraji. Les enquêteurs doivent maintenant déterminer comment l'ADN de Mohamed Lamine A. s’est retrouvé sur la scène de crime. L'homme devrait être présenté dans l’après-midi à un juge en vue d’être mis en examen.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 11/12/2017 - 18:55 - Signaler un abus Ah bon, on les connaissait tous donc,

    mais comme il ne faut pas faire d'amalgame, on les laisse tous en liberté. Bon, ils vont peut-être finir par être jugés, un jour, dans 5 ou 6 ans, avec pas mal de circonstances atténuantes à la clé, et le petit garçon témoin du carnage pourra mieux comprendre ce qui s'est passé.

  • Par vangog - 11/12/2017 - 22:22 - Signaler un abus Que des noms bien français!...

    La défaite du multi-culturalisme à cause du terrorisme importé par des fous...leurs convictions sont « à peine musulmanes », mais tellement anti-françaises!

  • Par vauban - 11/12/2017 - 23:04 - Signaler un abus Il paraît qu'il était présent

    A l'hommage pour Jonny. Si !Si !ce n'est pas une fake News:Sylvestre l'a vu!

  • Par ISABLEUE - 12/12/2017 - 10:14 - Signaler un abus Retour au bled

    de ces meutes de haineux.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€