Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Plus je hurlais, plus il cognait" : l'effroyable témoignage d’une deuxième victime présumée de Tariq Ramadan

"J'avais l'impression d'avoir docteur Jekyll et M. Hyde. Un regard terrifiant" a confié sur BFMTV cette femme qui a porté plainte pour viol contre l'islamologue.

Insoutenable

Publié le
"Plus je hurlais, plus il cognait" : l'effroyable témoignage d’une deuxième victime présumée de Tariq Ramadan

Le témoignage fait froid dans le dos. Après Henda Ayari, une deuxième Française a porté plainte pour viol contre Tariq Ramadan. Sous couvert d'anonymat, elle a choisi de s'exprimer sur BFMTV. Cette femme, atteinte d'un handicap à la jambe et convertie à l'islam deux ans plus tôt, témoigne avoir connu l'islamologue suisse sur les réseaux sociaux. En octobre 2009, elle le rencontre à Lyon et décide de monter avec lui dans sa chambre d'hôtel, pour converser.

Mais tout bascule. "Il était dans mon dos, et quand je me retourne ce n'est plus la même personne que j'ai en face de moi "confie-t-elle. "J'avais l'impression d'avoir docteur Jekyll et M. Hyde. Un regard de fou, terrifiant. La mâchoire serrée". Elle soutient que Tariq Ramadan lui a "donné un coup dans sa béquille" pour la faire tomber et la "récupère par les cheveux". "C'est des coups, des violences sexuelles, des mots ignobles, d'une vulgarité sans nom. Je hurlais au secours, je hurlais 'non' et plus je hurlais, plus il cognait."

Selon elle, les sévices auraient duré "des heures".

Par ailleurs, son témoignage est appuyé par des certificats médicaux qui dénombrent plusieurs hématomes et des lésions aux parties intimes. Elle raconte également avoir été harcelée pour garder le silence, évoquant des "menaces, d’intimidations, des emails par centaines, de menaces de mort et d’insultes". De son côté, Tariq Ramadan nie les faits.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 22/11/2017 - 11:44 - Signaler un abus Ceci confirme la tendance sado-maso de cette religion perverse..

    ceci écrit, pour qu’il y ait un sadique, il faut qu’il y ait un masochiste...hein, les Français!

  • Par assougoudrel - 22/11/2017 - 12:19 - Signaler un abus Convertie à l'islam 2 ans auparavant

    Est-elle revenue dans le "droit chemin" après avoir été échaudée. Pourquoi les animaux se méfient à vie des prédateurs et pas une catégorie d'être humain?Je trouve que nos politiciens de tous bords, nos journalistes et "bien-pensants" très naïfs, car ils ont l'air de croire que c'est un cas et un individu isolé. Le "pas d'amalgame" est vrillé à fond dans leur tête indiscernable.

  • Par Atlante13 - 22/11/2017 - 12:38 - Signaler un abus Arrêtez de stigmatiser

    cet homme. Je ne supporte plus l'imbécilité des français qui disent cela, qui excusent, qui refusent de voir la réalité. Ah si seulement c'était un bon vieux curé catholique, qu'est-ce qu'ils pourraient lui mettre dans la tronche, sûr qu'on aurait droit à des tribunaux d'exception qui viendraient sur toutes les chaines des médias condamner cette religion infâme. Mais non, c'est un islamiste fanatique, donc ps pas touche.

  • Par Stargate53 - 22/11/2017 - 13:16 - Signaler un abus Un monsieur pas fréquentable donc !

    Mais qui peut en douter quand on connait ses affinités avec les frères musulmans ! Etre naïf sur sa vraie nature n'est pas acceptable bien sur le Quatar lui a payé un grand avocat suisse alors la partie sera rude pour les femmes qui le dénonce pour fait de viols mais quel courage elles ont ! C'est vrai que pas beaucoup d'analyses sur le sujet dans les journaux, o, traite l'affaire doucement, sans trop dénoncer si c'était un membre éminent de la branche catholique, ce serait l'hallali ! Compromission et volonté de ne pas choquer l'islam alors que c'est un vrai danger pour notre équilibre sociétal tous ses prédicateurs soft en apparence mais radical dans leur nature profonde ! Prosélyte et Janus, quel personnage corrompu moralement !

  • Par MIMINE 95 - 22/11/2017 - 13:48 - Signaler un abus JE NE COMPRENDRAIS JAMAIS

    une femme libre qui se convertit de son plein gré à l'islam ......

  • Par MIMINE 95 - 22/11/2017 - 13:50 - Signaler un abus OUPS .... JE NE COMPRENDRAI

    majuscules en plus, c'était juste .... pas possible !!!!

  • Par adroitetoutemaintenant - 22/11/2017 - 13:58 - Signaler un abus Son frère neurochirugien

    Pourrait lui faire une psychochirurgie. Mais c’est vrai qu’il n’est pas très bon non plus !

  • Par kelenborn - 22/11/2017 - 15:01 - Signaler un abus Cela étant

    Méfiez vous car l'animal est suffisamment vicieux pour monter des témoignages bidons puis démontrer ensuite que les accusations étaient fausses....S'agissant de la première il a produit des échanges de mail donnant à penser qu'elle était dépitée d'avoir été éconduite... Caroline My Ass et Merdiafart ne sont pas loin qui pourraient saisir l'occasion de dénoncer l'islamophobie quand le harcelement ne peut venir que de l'homme blanc libidineux , exploiteur et pornographe!

  • Par Anguerrand - 22/11/2017 - 15:20 - Signaler un abus Ce type était censé représenter l'élite musulmane

    On peut alors se poser la question sur ceux qui n'en font pas parti. Il faisait partie des musulmans " modérés " avec qui l'on pouvait avoir confiance. En fait, du fait des contraintes de leur religion, ce sont de grands malades sexuels. C'est pour ça qu'ils ne supportent pas une femme sans burqa. Les occidentales les existent elle sont trop belles, habitués à leurs fantôme et c'est pêcher devant Allah. L'occidentale est une pute que l'on peut donc violer.

  • Par Beredan - 22/11/2017 - 17:53 - Signaler un abus Et si ...

    . . Edwy n.était qu.un masochiste honteux ?

  • Par Anouman - 22/11/2017 - 21:20 - Signaler un abus Conversion

    Elle s'est convertie, il a seulement voulu lui expliquer ce que cela signifiait. Ce n'est qu'une ingrate.

  • Par JG - 22/11/2017 - 23:14 - Signaler un abus Viols à Cologne, viols par Daech....

    Viols et agressions sexuelles par le "beau parleur bien propre sur lui" Tariq....Aucun lien entre ces éléments ? J'ai beau réfléchir, j'ai du mal à voir....Attendez l'islam rétrograde wahabite et des frères musulmans (crées par Grand-Père !!! Respect !!) , cette religion rétrograde qui considère les femmes comme la moitié d'un homme et comme devant être cachées aux yeux du reste de l'humanité , pourrait être le lien? Ah non, padamalgam s'il vous plait !!

  • Par Plongeur - 23/11/2017 - 09:24 - Signaler un abus Défense

    Je parie que l'avocat de Ramadan axera sa plaidoirie sur le fait qu'il est très peu probable que des hurlements provenant d'une chambre ne soit pas perçus pas par le personnel ou les clients.

  • Par assougoudrel - 23/11/2017 - 10:05 - Signaler un abus Beaucoup de journalistes

    (féminines) font des interviews dans des chambres d'hôtels. Elles seraient les seules à n'avoir pas subi les assauts de ce pervers adoré?!

  • Par kelenborn - 23/11/2017 - 14:28 - Signaler un abus Non mais

    Vous avez vu la pub de Dim car ...je ne pense pas qu'elle était faite uniquement pour moi!!! Soit c'est de la provocation montée par Gestiapette pour savoir qui, parmi les lecteurs d'Atlantico est un harceleur en puissance , soit c'est Bruno qui a mis ça pour nous faire chier sur l'air "je me les tape, pas vous"!

  • Par kelenborn - 23/11/2017 - 14:30 - Signaler un abus Plongeur

    Tu déconnes ou quoi ? Il prétendra que celui qui était dans la chambre, c'était pas Ramadan mais Rocco Siffredi! Ah tu ferais pas un bon avocat !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€