Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Plus de 100 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée en 2016

"Nous avons atteint ce chiffre en deux mois", souligne l'organisation internationale pour les migrants, qui rappelle qu'en 2015 un tel chiffre n'avait été atteint qu'au début de l'été.

Flux migratoire

Publié le
Plus de 100 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée en 2016

Selon les chiffres de l'OIM, 44 % des migrants qui sont entrés en Grèce depuis janvier 2016 sont de nationalité syrienne. Crédit Reuters

Selon les chiffres communiqués ce mardi par l'Organisation internationale pour les migrants (OIM), plus de 110 000 migrants et réfugiés sont entrés en Europe en passant par la mer Méditerranée depuis le mois de janvier 2016. 

Dans le détail, 102 547 d'entre eux ont transité par la Grèce, et 7 507 par l'Italie, précise l'OIM. "Nous avons atteint ce chiffre en deux mois", souligne l'organisation, qui rappelle qu'en 2015 un tel chiffre n'avait été atteint qu'au début de l'été.

L'année passée, plus d'un million de migrants et réfugiés avaient transité par la Méditerranées pour rejoindre l'Europe. 

Selon les chiffres de l'OIM, 44 % des migrants qui sont entrés en Grèce depuis janvier 2016 sont de nationalité syrienne, 29 % sont afghans, 17 % sont irakiens, 4 % sont iraniens et 3 % sont pakistanais. En revanche, les migrants qui arrivent sur les côtes italiennes viennent majoritairement d'Afrique (Nigeria, Gambie, Guinée, Sénégal, Maroc...), estime le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés.

>>>> à lire aussi : Pourquoi l’Europe peine à faire face à l’accélération des arrivées de migrants (et au chantage turc)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 23/02/2016 - 18:21 - Signaler un abus L'UE laxiste pourrait déjà en refuser 56%...

    Car il n'y a plus de guerre pour les afghans, pour les irakiens, qui peuvent aller dans des zones pacifiées, pour les iraniens, pour les pakistanais, pour les nigériens, Gambiens, Guinéens, Sénégalais, Marocains...Quant aux 44% de Syriens, il en existe une grande quantité n'ont pas le courage de se battre pour leur pays et il est inadmissible de les accueillir...à vue d'oeil, l'UE laxiste pourrait refuser 90% de ces faux réfugiiés, qui répondent aux appels d'air de Merkel, Junker, Flamby, Tusk, Schultz pour vider l'Afrique, le moyen-orient et l'asie de leurs forces vives...l'assassinat des Nations par ces neo-fascistes!

  • Par Texas - 23/02/2016 - 19:25 - Signaler un abus Pendant que...

    ...le H.C.R s' inquiète d' un risque de chaos si les frontières sont fermées . Les Etats-Nations prennent peur si elles restent ouvertes . Le Printemps devrait connaître un point de rupture , mais nul ne sait encore lequel . Bad days at the corner .

  • Par Liberte5 - 23/02/2016 - 22:11 - Signaler un abus Le rythme ne va pas baisser . Bien au contraire!!!

    C'est plus de 3 millions de personnes environ, qui sont attendues en Europe su 2 ans.En France, le gouvernement s'active pour les répartir sur le territoire. Il faut faire vite, en faire rentrer le plus possible, les régulariser, faire venir les familles. Il faut atteindre le point de non retour,rendre cela irréversible. Sachant que l'autre gauche qu'on appelle "la droite" ne reviendra pas en arrière.Bien au contraire.

  • Par tubixray - 24/02/2016 - 08:58 - Signaler un abus Humanitaire mais pour qui ???

    On considère alors 80 % des migrants n'ont pas de justification pour se réclamer de l'asile politique mais pourtant la force vaut loi selon l'idéologie d'extrême gauche et la dictature bureaucratique UE ...... Quelle Europe laissons nous à nos enfants ???? Le risque humanitaire ce sont eux qui sont/vont y être exposés une fois que l'Europe sera devenu un hyper Liban, une fois que le salafisme aura écrasé les restes de notre civilisation chrétienne, une fois que les juifs auront subi un deuxième holocauste .... va t-on enfin ouvrir les yeux ????? Ce sont des mesures militaires qui doivent être mises en œuvre pour protéger les européens ... Mme Merkel devra répondre de ses actes.

  • Par Anguerrand - 24/02/2016 - 12:21 - Signaler un abus On se moque de nous

    Comment peut on parler de 100.000 immigrés sur un an àlors que la SEULE Allemagne en a reçu plus d'un million. C'est sans compter les autres filières comme par Tanger. La vérité c'est que personne ne connaît, ou ne veut savoir le nombre exact d'envahisseurs chaque annees qui arrivent en Europe. Fermons les yeux encore une vingtaine d'années et nos cathédrales et églises seront devenus des mosqueés. De plus les vitraux et les statues seront détruites car non conformes à la charia.

  • Par REVERJOVIAL - 24/02/2016 - 15:37 - Signaler un abus L'Europe ou l'Eurafrique

    Continuons a ce rythme et dans 40 ans la misére, la guerre, la surpopulation c'est ici que nous l'aurons. Prendre des millions de gens qui sont restés avec leur culture au moyenâgeuse et qui pour la plupart ne changeront pas de mentalité qui de plus ont du ressentiment contre nous, voila la bombe à retardement qui nous exposera un jour à la figure par manque de courage de nos élites !!!

  • Par tubixray - 24/02/2016 - 17:20 - Signaler un abus Humanitaire pour eux

    Il est manifeste que les kurdes et les chrétiens d'orient sont menacés tout en ayant une culture compatible avec l'occident .... Quid de ceux fuyant le régime de B. El Assad, ils sont normalement sunnites donc proches des islamistes .... Quand Reverjovial évoque une bombe à retardement avec un déclencheur réglé sur 40 ans je le trouve optimiste !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€