Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 18 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Plan d'économies de Valls : Thierry Lepaon promet un "1er mai particulier"

Le leader de la CGT a critiqué les "mesures d'austérité" annoncées mercredi par le Premier ministre.

Boule de cristal

Publié le

Thierry Lepaon était très remonté ce jeudi matin sur iTélé. Le secrétaire général de la CGT a réagi avec vigueur aux annonces faites par Manuel Valls sur le plan de 50 milliards d'économies et sur le pacte de responsabilité. Pour lui, il s'agit de "mesures d'austérité qui vont remettre en cause le modèle social français". Elles sont en outre "complètement inégalitaires". Le leader de la CGT pense que "ceux qui ont le plus de patrimoine, le plus de revenus, le plus de salaires s'en sortiront encore bien.

Par contre tous ceux qui n'ont que leur salaire ou leur retraite pour vivre, pour eux la vie sera plus dure demain qu'hier".

Puis Thierry Lepaon a été interrogé sur la riposte qu'il comptait organiser. Pour lui, cela passera par une "immense" manifestation, le1er mai. "Cette année, forcément, va revêtir un caractère particulier", a-t-il estimé. En plus des manifestations du 1er mai, une autre mobilisation est d'ores et déjà programmée le 15 mai "à l'appel de l'ensemble des syndicats et fédérations de fonctionnaires". Ils "ne supportent plus, et ils ont raison, le gel du point d'indice qui dure maintenant depuis 2010".

Pour le patron de la CGT, "aujourd'hui les salariés ne vivent pas au-dessus de leurs moyens mais ont bien du mal à boucler leurs fins de mois".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Canaille - 17/04/2014 - 13:22 - Signaler un abus Le premier mai

    Si je descend dans la rue ça ne sera pas avec la CGT certainement pas, mais au nom des retraites que,nous sommes. Ces s'y dicalistes me sortent par le nez

  • Par troiscentsalheure - 17/04/2014 - 13:52 - Signaler un abus Lepaon pourra compter sur l'impératrice générale

    des affaires sociales, Voynet, nouvellement nommée par Hollande pour amoindrir les effets de ce petit plan d'austérité. Après avoir laissé Montreuil en ruines et avoir refusé de pactiser avec le mafieux local, Bartolone, Hollande lui déploie un golden parachute pour récompenser sa nullité. Sarkozy, grand tocard devant l'éternel recasait également ses alter ego de la nullité.

  • Par ISABLEUE - 17/04/2014 - 15:08 - Signaler un abus Un drole d'oiseau ce lepaon

    SI je descends dans la rue ce sera avec mon panneau : NICOLAS REVIENS AU SECOURS NICOLAS

  • Par black sheep - 17/04/2014 - 17:12 - Signaler un abus Pour le patron de la CGT,

    Aujourd'hui les salariés ne vivent pas au-dessus de leurs moyens mais ont bien du mal à boucler leurs fins de mois. Si on n'avait pas à financer ce parasite qu'est la CGT, ça irait déjà moins mal. Si on n'avait pas à financer ce parasite qu'est la CFDT, ça irait mieux et si la prostituée de Martin ne devenait pas député européen j'aurais presque le sourire.

  • Par prochain - 17/04/2014 - 17:33 - Signaler un abus "Pour le patron de la cégété les salariés" fonctionnaires ...

    Seules les salariés fonctionnaires et les salariés des établissements publics (à 95%) sont syndiqués. Les "avantages" à crédit sont menacés par les capitalistes ultra-libéraux hélas! Il est urgent de battre les pavés en agitant des drapeaux rouges contre La Finance qui veut augmenter les taux d'intérêts.

  • Par la saucisse intello - 17/04/2014 - 18:07 - Signaler un abus Lui, on le calmera..................

    Avec quelques liasses de billets fournies gracieusement par l'I.U.M.M. Comme tous les autres depuis la nuit des temps ! Fluidifions, fluidifions !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€