Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 14 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une place de Moscou nommée en l'honneur d'un agent double britannique

Cette semaine, la ville de Moscou a annoncé qu'elle a nommé une place en l'honneur d'un agent double britannique.

Humour russe

Publié le
Une place de Moscou nommée en l'honneur d'un agent double britannique

 Crédit Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

La ville de Moscou a annoncé cette semaine avoir nommé une place de la ville du nom d'un agent double britannique. Cet agent, Kim Philby, avait fait défection en 1963 pour rejoindre l'Union soviétique. La décision a été ordonnée par décret par le maire de la ville, Sergueï Sobianine. Certainement perfectionniste, l'homme a pris garde à ce que cette place soit située dans le quartier de Lassenovo, qui est notamment connu pour abriter le siège du service russe de renseignement extérieur : le SVR.

Une création qui arrive dans une période de fortes tensions entre la Russie et le Royaume-Uni du fait de l'affaire Skripal. En mars dernier, cet ex-espion a été empoisonné par des agents du renseignement militaire russe (GRU) à Salisbury, déclenchant une grave crise diplomatique entre les pays.

Kim Philby était le plus efficace des "Cinq de Cambridge". Ces derniers étaient cinq anciens étudiants de la prestigieuse école qui avaient été recrutés par l'URSS dans les années 30 et qui ont travaillé pour l'Union Soviétique pendant des décennies. Kim Philby est toujours considéré comme un héro par les services secrets russes. L'année dernière, Sergueï Narychkine, chef du SVR avait inauguré l'an dernier une exposition dédiée à l'agent double.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par adroitetoutemaintenant - 09/11/2018 - 15:29 - Signaler un abus Ah, j'ai cru

    qu'ils l'avaient nommée Harold Wilson !

  • Par assougoudrel - 09/11/2018 - 15:56 - Signaler un abus Un beau pied de nez aux

    anglais et surtout à La Reine et au premier ministre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€