Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pierre Gattaz propose de contrôler les chômeurs tous les jours

Évoquant "des gens qui profitent du système", sans pour autant être "hors-la-loi", le patron du Medef a proposé de surveiller de près les demandeurs d'emplois.

Surveillance rapprochée

Publié le
Pierre Gattaz propose de contrôler les chômeurs tous les jours

Alors que Matignon entame les discussions sur l'assurance chômage avec les partenaires sociaux et évoque un contrôle renforcé des chômeurs en contrepartie de droits à la formation (sans toutefois réellement définir quelle forme il prendrait), Pierre Gattaz propose de contrôler des demandeurs d'emploi dans leur recherche de travail afin que personne ne puisse "profiter du système".

"Un contrôle journalier" des demandeurs d'emploi

"L'assurance chômage est un outil indispensable pour sécuriser les salariés en transition mais il faut que le système soit incitatif à la reprise d'emploi et aide réellement à retrouver un emploi", a estimé le patron du Medef lors d'une conférence de presse ce mardi 17 octobre.

"Il ne faut pas qu'il donne un confort fictif qui entraîne encore plus de difficultés quand il prend fin", a-t-il précisé.

Même si Pierre Gattaz juge qu'il faut "aider ceux qui ont vraiment besoin de formation", il n'oublie pas "des gens qui profitent du système", sans pour autant être "hors-la-loi". Il propose donc de contrôler des demandeurs d'emploi sur leur recherche, "peut-être par un contrôle journalier", et surveiller qu'ils ne refusent pas à plusieurs reprises des offres raisonnables.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/10/2017 - 18:03 - Signaler un abus Je propose que Gattaz s'en charge personellement!

    parce que je pense que pense que les salariés de pôle emploi commencent à en avoir plus que marre devoir débarquer 25000 nouveaux chômeurs chaque mois, malgré quarante années de politique gauchiste"pour l'emploi"(c'est pas grave, c'est l'état qu paie...), totalement stérile, mais avec des"responsables"qui réclament toujours plus de contrôles et de contraintes...Que Gattaz le fasse, puisqu'il semble si inspiré!

  • Par Anouman - 17/10/2017 - 19:56 - Signaler un abus Chomage

    C'est clair qu'il y a tellement d'offres d'emploi que les chômeurs devraient avoir un entretien par jour... Et pour payer ces contrôleurs on pourrait mettre une taxe spéciale sur les entreprises?

  • Par clint - 17/10/2017 - 21:08 - Signaler un abus Le patronat roi avec Macron !

    Que dit la droite ??

  • Par Deudeuche - 18/10/2017 - 06:24 - Signaler un abus La Droite avec Woerth à repondu

    Ou est la prise compte de 9 millions de Prolétaires en France, même des groupies de la Meluche ont applaudi!

  • Par Ganesha - 18/10/2017 - 07:33 - Signaler un abus Asiles pour indigents

    Manifestement, l'idée que mr. Gattaz a en tête, c'est la création de ''centres d'hébergement'', où, en échange du gîte et du couvert, les chômeurs seraient soumis au travail forcé. Ce système a déjà été expérimenté en Angleterre du temps de Dickens, mais, à la suite de dérives, il a été abandonné.

  • Par Carl Van Eduine - 18/10/2017 - 08:28 - Signaler un abus Il va bien ?

    Il ne va pas assez loin. Il en faut un le matin pour les obliger à se lever, et un à 20 heures pour qu'ils ne s'abrutissent pas devant la télé. Et si c'est trop cher pour eux de se déplacer ainsi et si ça empêche ces gens-là de chercher du travail, on pourrait pourquoi pas les parquer dans des baraquements où les patrons nécessiteux comme Gattaz enverraient des cars pour chercher son contingent chaque matin et ramener ceux qui ne sont pas enfui le soir ? Mais vous êtes sûr qu'il va bien le représentant du patronat français ? Vous ne pensez pas que c'est un allié objectif _ c'est comme ça qu'on disait autrefois à gauche _ de Méluche ?

  • Par lexxis - 18/10/2017 - 18:10 - Signaler un abus TRISTE PATRONAT!

    Le vieux patronat avec tous ses mauvais réflexes, quelle tristesse! Monsieur Gattaz se rappelle-il donc ce qu'il a fait de sa promesse de créer un million d'emplois, c'est le moment de les sortir et que n'aurait-il pas éructé si le pouvoir lui avait annoncé qu'il allait contrôler ces créations semaine par semaine. Et pourtant, il aurait bien fait ...

  • Par Lapalatine - 18/10/2017 - 20:28 - Signaler un abus Réfléchir..

    Car il est certain que nous payons pour bien des abus dus au système: je connais un couple de trentenaires qui vient de se payer un voyage en Amérique du Sud en percevant 1000 euros de chômage par mois chacun.Ils ont travaillé sur place et viennent de revenir pour ne pas perdre leurs droits!!!Vous trouvez çà normal??? légal, certes mais vous qui râlez sur le dos du patronat vous (et moi ) payez...

  • Par Lapalatine - 18/10/2017 - 20:29 - Signaler un abus Suite..

    Je précise que le voyage a duré un an OUI un an indemnisé!!!!

  • Par Lapalatine - 18/10/2017 - 20:30 - Signaler un abus Re-Suite..

    Et bien moi: ça m'énerve!!! et ce n'est pas de la jalousie, c'est du bon sens car l'argent, ça ne se gaspille pas!

  • Par DANIEL74000 - 19/10/2017 - 07:53 - Signaler un abus UTOPIE

    Les privilégiés du statut public ne manquent pas et nul ne peut ignorer qu'un de ceux-ci génère 1 chômeur mais, voudront-ils scier la branche sur laquelle ils trônent en servant notre société ??

  • Par atlante29 - 19/10/2017 - 10:35 - Signaler un abus Gattaz

    un type qui s'est contenté d'hériter de l'entreprise de son père , un vrai capitaliste à la française. Ses activités multiples à la tête de différents organismes dont la présidence du Medef montrent que c'est quelqu'un d'autre qui s'occupe de l'entreprise. Un fonctionnaire déguisé en patron, voilà la réalité de l'héritier Gattaz

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€