Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pesticides : des médecins du Limousin mettent en garde contre les risques sanitaires

Les 85 signataires du texte réclament une baisse de 50% de l’utilisation des pesticides dans le Limousin d’ici sept ans.

Attention

Publié le
Pesticides : des médecins du Limousin mettent en garde contre les risques sanitaires

Des médecins lancent un appel contre les pesticides.

Attention aux pesticides… Des médecins du Limousin lancent l’alerte concernant l’impact sanitaire des pesticides dans leur région. Ils interpellent ainsi officiellement pour la première fois les autorités régionales avec un texte qui circule depuis maintenant déjà plusieurs semaines dans les cabinets médicaux et qui a déjà recueilli 85 signatures de professionnels en Haute-Vienne, dans la Creuse mais aussi en Corrèze.

Le collectif explique ainsi que « des liens ont en effet été établis en milieu professionnel agricole entre l’utilisation de pesticides et certaines de pathologies », notamment des cancers, la maladie de Parkinson ainsi que des troubles du développement neurologique chez des enfants exposés in utero.

La maladie de Parkinson a d’ailleurs été classée comme maladie professionnelle par la Mutuelle sociale agricole au mois de mai de l’année dernière.

Les médecins à l’origine du texte estiment par ailleurs que « la notion de faible dose n’est pas plus rassurante car de nombreux pesticides s’avèrent être des perturbateurs endocriniens soupçonnés d’une recrudescence d’infertilité dans la population française ». Ils craignent donc que « le lancement d’une énième enquête vienne s'ajouter à des enquêtes internationales aujourd’hui incontestées ».

Le mouvement est partie de cette région de la France car les pesticides pour la culture de la pomme notamment sont utilisés en quantité importante. Les médecins demandent donc la mise en place de mesures de précaution qui ne sont pour autant pas contraignantes puisqu’ils préconisent notamment d’imposer des distances de sécurité avec les habitations pour protéger les riverains qui vivent à proximité de ces cultures ou encore favoriser des cultures biologiques près des cours d’eau eux aussi largement touchés par l’usage intensif des pesticides.

Leur principale réclamation touche toutefois à la réduction de 50% de l’usage des pesticides dans le Limousin d’ici l’année 2020.

Ce texte fait notamment suite à la publication le 12 mars de l’enquête annuelle de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui indique que l’alimentation contient de nombreux résidus de pesticides.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cbrunet - 17/03/2013 - 17:02 - Signaler un abus Courageux !

    Il faut l'être tellement le scandale est important et sera coûteux pour la société française. Rappelons que pas un pesticide ne peut être commercialisé en France sans une autorisation du ministère de l'agriculture ! Fabricants et vendeurs de pesticides ont toujours réussi à obtenir ces autorisations ! Et nos braves paysans de s'intoxiquer gravement et de démolir la nature . Affaire à suivre.

  • Par bacal - 17/03/2013 - 17:19 - Signaler un abus C'est grave docteur ?

    A n'en pas douter, Benêt 1er le Nullissime a du en respirer et en ingérer lorsqu'il était à Tulle. On peu donc aisément en conclure que la recommandation des médecins est sérieuse: l'exposition aux pesticides a des effets secondaires irréversibles sur le cerveau et le système nerveux.

  • Par Jojo12 - 17/03/2013 - 18:53 - Signaler un abus Alerte par des médecins !

    Que l'alerte soit donnée par des médecins est symptomatique du laisser faire administratif ! ! C'est Monsanto qui va pas être content : ne plus pouvoir arroser la nature de pesticides va leur donner des sueurs froides ! Il faut savoir que le culture des pommiers nécessite jusqu’à 25 traitements par saisons ! Et que pour manger une pomme sans trop de risques , il faudrait enlever 1 cms de chair sous la peau !

  • Par henir33 - 17/03/2013 - 20:12 - Signaler un abus info

    ils sont menés par un candidat malheureux EELV aux électiuons Dr Périnaud et ne sont que 87 rappelons les conclusions de l'EFSA http://www.efsa.europa.eu/fr/ pas vraiment de danger sauf pour les escrolos chiche on supprime les pesticides partout mais aussi pour le bio http://www.lunion.presse.fr/article/marne/champagne-bio-letude-secrete-qui-embarrasse

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€