Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La pensée de la droite selon Vincent Peillon : "Il est noir ? Il n'a pas le droit de vote"

Invité de l'émission Quotidien sur TMC, l'ancien ministre de l'Éducation a dressé un portrait caricatural de l'opposition.

Dérapage

Publié le
La pensée de la droite selon Vincent Peillon : "Il est noir ? Il n'a pas le droit de vote"

Invité de l'émission Quotidien sur TMC, le jeudi 5 janvier, l'ancien ministre de l'Éducation nationale a résumé en quelques phrases les différences entre "la gauche" et de "la droite".

"La gauche, c'est 'Je considère que si j'ai des droits, le droit de voter, le droit de me marier (et) d'autres, même s'ils ont d'autres orientations, doivent avoir les mêmes droits.'", a expliqué le candidat à la présidentielle.

"Il est noir ? Il n'a pas le droit de vote"

"La droite, c'est des gens qui considèrent qu'il y a des différences entre nous qui font que,  par exemple 'Si nous n'avons pas la même orientation sexuelle, moi j'ai le droit de me marier, lui n'a pas le droit de se marier.

Il est noir ? Il n'a pas le droit de vote. C'est ça, notre histoire depuis deux siècles.", a-t-il lancé. Face au journaliste étonné, Vincent Peillon a jouté : "Ils l'ont été (contre le vote des noirs) dans l'Histoire".

"Toutes les avancées majeures et les nouveaux droits ont été permis grâce à la gauche. La gauche a toujours été progressiste, et la droite a toujours été conservatrice", a expliqué au Figaro, le porte-parole de Vincent Peillon, Christophe Pierrel. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pale rider - 06/01/2017 - 12:00 - Signaler un abus Triste type , racolage honteux

    Niveau bac à sable et encore... Les gens de gauche y sont gentils , les gens de droite y sont mechants ....et dire que ce type vise la présidence

  • Par cloette - 06/01/2017 - 12:22 - Signaler un abus En général ceux qui disent sont

    C'est connu, plus quelqu'un va hurler contre tel ou tel vice chez l'autre c'est qu'il l'a lui, et qu'il veut l'exorciser, . Ce type est arrogant et méprisant, pas honnête de surcroit, un idéologue hypocrite qui n'a d'autre but que nuire . Les belles âmes peuvent être à droite ou à gauche, il y en a et y en a eu beaucoup chez les cathos qu'il exècre . Les Noirs ne sont pas privés de vote quand ils sont français que raconte -t-il ? Et côté mariage on a le droit de contester le mariage pour tous et préférer l'union civile, cela a été expliqué cent fois,avec les conséquences qu'on a mis en évidence sur la filiation, En vérité cette personne est un dangereux idéologue reflet parfait de ce qu'on a vu défiler pendant ces cinq ans . Détruire le tissu social est le but principal de cette clique . déconstruire le passé, élaborer un nouvel ordre orwellien , changer le peuple !!! Mon mépris est total

  • Par assougoudrel - 06/01/2017 - 12:29 - Signaler un abus Quel taquin!

    Une gentille plaisanterie! Ce n'est que de l'humour! Chuttt! (Regard furtif), car je suis sur la sellette sur Atlantico.

  • Par Alain Proviste - 06/01/2017 - 12:39 - Signaler un abus Dans le Peillon tout est bon

    Impeccable, il faut qu'un olibrius comme ça parle le plus possible. Par contraste on a envie de devenir pote avec Valls et Montebourg ;). Blague à part, c'est un peu effrayant qu'un type aussi borné et sectaire ait été Ministre de l'Educ'NAt'. D'un autre côté ça fait comprendre des trucs justement.

  • Par BOCE64 - 06/01/2017 - 12:47 - Signaler un abus la gÖche

    ce qui compte, c'est que le "peuple" pense que la droite est " méchante et raciste " et la gauche progressive ... et ça marche !!! .depuis 35/40 ans. Faut dire que les "journalistes" qui sont face à eux ne posent JAMAIS les questions qui fâchent concernant la gauche...!

  • Par ikaris - 06/01/2017 - 12:57 - Signaler un abus Le prof de philo .... nous donne un cour de sophisme ?

    Après toutes ses déclarations, Peillon va bien entendu avoir le culot de traiter d'autres politiciens de démago. Il y a urgence pour lui et le PS à racler les fonds de tiroir de son électorat par n'importe quelle déclaration vu que parti comme c'est, personne dans la clientèle PS ne se déplacera ni à la primaire PS ni à l'élection. La fiction de la dualité droite - gauche est bien entendu une fumisterie sans nom. Au nom de le suprématie du marché la gauche s'est rangée à l'économie libérale et à sa dérégulation (privatisations, ouverture des frontières). Au nom du vivre ensemble et de la croissance de l'électorat immigré la droite abandonne l'idée nationale et accepte sans le dire l'assistanat. Ne reste plus comme "clivage" que des clientèles électorales qu'il s'agit de flatter un peu plus quand elles sont de leur côté : minorité ethniques et sexuelles pour la gauche, professions libérales et agriculteurs pour la droite. Je crois qu'on peut résumer ainsi la différence entre la gauche et la droite de gouvernement : même idéologie libéral-libertaire mais des clients différents.

  • Par Jean-Benoist - 06/01/2017 - 13:16 - Signaler un abus tout est a jeter chez le

    Peillon contrairement au cochon...et ce sinistre personnage sectaire, qui se carbonise des qu'il l'ouvre, fut ministre de lEN et est député européen. ..Pauvre gauche, elle est bien lotie....

  • Par Stargate53 - 06/01/2017 - 13:29 - Signaler un abus Pauvre type

    Il est vraiment perdu et dit n importe quoi ce monsieur ! Cela démontre son faible niveau de préparation il ferait mieux de retourner à l anonymat qui était le sien. Il est pathetique et inutile dans ce debat pour la France

  • Par tubixray - 06/01/2017 - 13:39 - Signaler un abus Mais de quoi souffre t-il ?

    Une tare congénitale majeure de toute évidence matinée de gauchisme sociétal ..... Du crétinisme à l'état pur.

  • Par ISABLEUE - 06/01/2017 - 14:20 - Signaler un abus Pauvre type

    ils vont tous aller aux oubliettes. Ca les rend encore plus cons qu'lls ne sont...

  • Par YNENOUDISEPATOU - 06/01/2017 - 14:34 - Signaler un abus Encore un .....

    Encore un, parmi de nombreux autres, qui montre bien qu'a gauche, l'intelligence n'est pas leur qualité première ! De plus ce type a été ministre de l'éducation nationale, on comprend mieux les résultats affligeants de ce ministère !

  • Par DrPal - 06/01/2017 - 14:39 - Signaler un abus Quand on pense qu'à gauche on le considère comme un intellectuel

    Peillon l'impayable a décidé de sortir une ânerie chaque jour jusqu'à la primaire! Non seulement, comme un internaute le dit, on est au niveau d'une cours d'école avec les gentils à gauche et les méchants à droite, mais pour un prof de philo, la bêtise du raisonnement laisse pantois. En ce qui concerne le mariage, tout le monde a toujours eu le même "droit" à se marier et on n'a jamais interdit à quiconque, parce qu'il était homosexuel, de se marier, il y en même beaucoup qui l'étaient avant Taubira. Seulement le mariage avait une définition et des règles, ce qui excluait, pour tout le monde, de se marier hors de ces règles, par exemple avec, dans le désordre, un membre de sa famille, un enfant, une personne de même sexe, deux personnes, un animal.. Donc, le mariage dit pour tous n'a été qu'une concession faite à une minorité d'homo au détriment du sens du mariage, de la filiation et de la cohésion de la société. Peillon proposera sans doute de changer les règles du foot si un collectif de culs-de-jatte, au nom de l'égalité devant le foot-ball, le réclame! Et le droit de vote serait refusé aux noirs par la droite? Je m'interroge: le suffisant Peillon a bu ou il est con à ce point?

  • Par Deudeuche - 06/01/2017 - 15:08 - Signaler un abus Summum de l'analyse politique

    Peillon on l'appelle.

  • Par clint - 06/01/2017 - 15:15 - Signaler un abus Quand Peillon fait du Le Pen / Philippot !

    Aussi ridicule que les Farid Fillon et autres stupidités !

  • Par moneo - 06/01/2017 - 15:39 - Signaler un abus sacré miniss de lEducation Nazionale

    bwana , il connait tout... votez pour MOI grand marabout,retour d'affection promis ,juré...la gauche ça ose tout...

  • Par JG - 06/01/2017 - 16:49 - Signaler un abus Peillon...le gros c.. et l'inculte en plus

    Euh m'sieur Peillon, rappelez moi à propose des progressistes, Déat (socialiste) et Laval (socialiste) ils ont collaboré avec les nazis parce qu'ils étaient "dans le sens de l'Histoire...."? Vous êtes donc prêts à collaborer avec les nazislamistes....en bonne tradition socialiste.... Et dire qu'il est professeur de philo....Je plains ses pauvres élèves suisses....

  • Par Fran6 - 06/01/2017 - 16:56 - Signaler un abus la gauche est progressiste?

    cela plaire aux 9 millions de pauvres de ce pays

  • Par Anouman - 06/01/2017 - 19:03 - Signaler un abus Gauche source de tout progrès?

    Tout dépend de ce que l'on appelle le progrès. Malheureusement beaucoup de lois votées par la gauche sous la cinquième république sont des régressions et souvent une restriction des libertés individuelles. La droite n'est pas mal non plus dans le genre mais un cran en dessous. Mais chacun a le droit d'avoir sa conception du progrès...

  • Par vangog - 06/01/2017 - 21:12 - Signaler un abus Je vous avais dit qu'il faudrait nettoyer l'Education

    Nationale de ses déchets gauchistes irrécupérables...Vincent Peillon en est le parfait exemple!

  • Par JMAndré - 07/01/2017 - 01:54 - Signaler un abus Lire ce texte, un peu long mais assez "lumineux".

    "La Révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement méta-historique, c’est-à-dire un événement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la Révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi. " (Vincent Peillon, extrait de 'La Révolution française n’est pas terminée', 2008.)

  • Par vangog - 08/01/2017 - 14:28 - Signaler un abus @JMandré Vincent Peillon, le "transsubstanté"...

    du nouveau clergé socialiste...je comprends mieux!

  • Par Deudeuche - 08/01/2017 - 14:53 - Signaler un abus Et si je suis noir et de droite

    c'est très mal M Peillon?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€