Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Peines planchers : "Je pense qu'Édouard Philippe fait une erreur", estime Damien Abad

Le Premier ministre ne veut pas revenir sur leur suppression. La droite proteste.

Les réactions de la matinée

Publié le
Peines planchers : "Je pense qu'Édouard Philippe fait une erreur", estime Damien Abad

Damien Abad (RTL) : "Les Français ont aujourd'hui besoin des peines planchers (...) davantage que de la police de sécurité quotidienne" estime le député les Républicains de l'Ain. "Les policiers se sentent désarmés face au sentiment d'impunité (...). Avec le non-rétablissement de ces peines plancher, on donne l'impression que l'on généralise ce sentiment d'impunité. Il nous faut cette mesure, pas seulement, il faut aussi travailler sur les effectifs, donner davantage de moyens aux policiers…".

Christian Estrosi (France Inter) : "Ce qui est insupportable à Champigny-sur-Marne, c'est le fait qu'on est attaqué un uniforme, on s'est attaqué à la France (…) Taper un policier, cela mérite non pas quelques mois de prison".

Eric Ciotti (BFMTV) : "Aujourd'hui, quelqu'un condamné à deux ans de prison ferme ne fera pas un jour de prison par le mécanisme des aménagements (…)"Pour exécuter les peines, il faut construire des places de prison : nous en manquons cruellement aujourd'hui. Monsieur Macron avait promis 15.000 places, on ne voit rien venir aujourd'hui."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 03/01/2018 - 09:17 - Signaler un abus les bisounounours vont continuer

    La racaille peut voter aussi .

  • Par Ganesha - 03/01/2018 - 09:26 - Signaler un abus Présomption d'innocence

    Absolument d'accord pour les ''peine plancher'' ! Mais il faut d'abord construire des prisons ! Et aussi, inclure les délits financiers et la corruption politique ! Premiers clients : Ferrand et Fillon ! Quant au petit Sarko, avec les innombrables crimes qu'il a accumulé au cours de sa carrière, ce serait carrément la perpétuité ! Et ne me parlez pas de ''présomption d'innocence'' : le Canard enchaîné et d'autres officines ou ministères ont certainement, bien au chaud, toutes les preuves nécessaires dans leurs dossiers !

  • Par lili57 - 03/01/2018 - 11:20 - Signaler un abus mimi

    à ganescha changez de tête de turc, vous devenez lassant

  • Par Ganesha - 03/01/2018 - 17:04 - Signaler un abus Mimi

    Ce qui est indispensable, c'est de comprendre que vous n'êtes pas ici sur le site du Figaro ! Il n'y a pas de censure pour pour vous garantir le ''Canigou'' politiquement correct que vous souhaitez ! Sur Atlantico vous risquez de vous confronter avec des avis différents, et avec la réalité !

  • Par Themistokles - 04/01/2018 - 02:39 - Signaler un abus Réalité

    Effectivement les affirmations sans preuves sont communes : la réalité. Mais la ritournelle du dieu éléphantesque est réellement fatiguante. Ajoutons un vocabulaire souvent inapproprié qui rend les concepts et les discussions fumeux...

  • Par Poussard Gérard - 04/01/2018 - 09:53 - Signaler un abus Le premier ministre aux ordres du nazillon

    Refuse les peines plancher supprimées par Taubira.. .Ainsi, e Philippe énarque ambitieux n'a aucune conviction...juste des calculs pour accéder au pouvoir. ...Beurk...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€