Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Patrick Buisson : "D’autres choses sortiront, progressivement, la vérité sera connue"

"Par respect pour la fonction présidentielle, je n’ai pas restitué la totalité des choses, qui est au-delà de tout ce qu’on peut imaginer", assure Patrick Buisson.

Œil pour œil

Publié le
Patrick Buisson : "D’autres choses sortiront, progressivement, la vérité sera connue"

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, qui vient de publier "La cause du peuple", était l'invité du "Club de la presse" d'Europe 1 ce jeudi soir pour évoquer les motivations de son livre : "Le roman a été construit par les médias. Il faut un bouc émissaire, c’est comme ça (…) La droite m'en voulait parce que j'avais dénoncé ses lâchetés. La droite ne pense pas, elle compte", a-t-il tout d'abord lancé. 

Patrick Buisson répète qu'il "n'était pas là pour régler des comptes", mais promet toutefois d'autres révélations sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy : "Ce livre, c’est le premier volet.

D’autres choses sortiront. Progressivement, la vérité sera connue. La vérité, ce sont tous les procédés ignobles utilisés contre moi", assure-t-il. 

"J'ai expurgé mes verbatims des propos diffamatoires, triviaux, auxquels peuvent parvenir Nicolas Sarkozy. Par respect pour la fonction présidentielle, je n’ai pas restitué la totalité des choses, qui est au-delà de tout ce qu’on peut imaginer", a-t-il également déclaré. 

Interrogé sur son rapport à l'argent, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy assure par ailleurs avoir refusé plusieurs propositions par loyauté : "Si j’avais été là pour faire l’argent, j’aurais accepté les 23 propositions faites par les ministres de travailler avec moi. Ils n’achetaient pas ma compétence, mais une assurance-vie pour rester au pouvoir. J’ai refusé toutes ces propositions (…) J’étais, et je reste le moins payé des conseillers du président de la République. Je n’ai travaillé que pour le président de la République, par loyauté. Je vivais une expérience formidable au service de mes idées et de mes convictions", a-t-il conclu. 

>>>> À lire aussi : Ce que Patrick Buisson oublie totalement dans sa description du quinquennat Sarkozy

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vincennes - 29/09/2016 - 23:50 - Signaler un abus "cause toujours, tu m'intéresses" !!!

    attendons de voir les ventes mais BFMTV a fait un sondage et 96% ne prévoit pas d'acheter son "torchon"..........à suivre .

  • Par jurgio - 30/09/2016 - 08:27 - Signaler un abus Pouse ! pousse ! Buisson !

    d'autres choses vont sortir !

  • Par ISABLEUE - 30/09/2016 - 09:43 - Signaler un abus OUI

    pousse, on a du papier toilette en rab....

  • Par assougoudrel - 30/09/2016 - 10:18 - Signaler un abus Poussez, Buisson!

    Poussez bien, mais ne faites pas sur vous!

  • Par raslacoiffe - 30/09/2016 - 11:38 - Signaler un abus Même le FN n'en veut pas.

    Il n'y a plus que les socialos pour le soutenir avec toute la presse acquise à sa traitrise. Il va pouvoir proposer ses services à Hollande.

  • Par arcole 34 - 30/09/2016 - 14:21 - Signaler un abus MAIS BUISSON EST UN BIENFAITEUR DE l'HUMANITE

    du moins c'est que l'on croit percevoir dans son propos alors imaginez vous que s'il avait tout dit??. Quel pauvre type petit dans l'esprit et dans sa démarche mais il n'a donc pas compris que la multiplication de ce genre de littérature n'intéresse pas les Français , ce ne sont que des anecdotes d'un vieillard se prétendant un intellectuel double d'un idéologue qui est totalement dépassé par notre société actuelle. Son logiciel est définitivement bloqué sur un monde révolu et son mode de pensée et surtout sa haute estime de lui même qui lui fait utiliser des méthodes de barbouzes l'entrainent vers une pente glissante et irréversible qu'est l'autisme de la pensée.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€