Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'épouse du cofondateur
de Google pourrait sauver
la vie de son mari

L'entreprise de tests génétiques a identifié un gène qui aiderait à lutter contre la maladie de Parkinson.

Découverte

Publié le - Mis à jour le 25 Octobre 2011

Anne Wojcicki, l'épouse du co-fondateur de Google, affirme que sa startup a identifié un gène qui aiderait à la prévention de la maladie de Parkinson. Cette maladie cérébrale provoque des tremblements et des difficultés à marcher. Or le co-fondateur de Google, Sergey Brin, a fait savoir qu'il était porteur d'un gène qui prédispose à la maladie de Parkinson.

C'est pour cette raison qu'il finance en partie la startup de son épouse, Anna Wokcicki, une entreprise qui réalise des études génétiques pour les particuliers.

Jusque-là, on savait que les personnes porteuses d'une variation sur le gène LRRK2 avaient 50% de chance d'être atteintes de la maladie de Parkinson à un moment de leur vie. Mais fait nouveau, selon 23andme, les porteurs de cette variation génétique, non malades, ont aussi un autre gène en commun.

En menant une étude avec des participants volontaires, l'entreprise déclare :  "Nous avons pu identifier que le gène SGK1 permettrait de protéger contre le LRRk2 (qui augmente le risque de maladie)".

Le co-fondateur de Google avait financé la recherche à hauteur de 50 millions de dollars. Aujourd'hui, son épouse, à la tête de la startup se réjouit de cette découverte qui pourrait sauver son mari.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€