Lundi 21 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France emprunte pour
la première fois
à des taux négatifs

La France rejoint l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Danemark dans le club fermé des pays européens qui bénéficient de taux négatifs.

Record

Publié le 9 juillet 2012
 

C’est une première ! La France a en effet emprunté ce lundi près de 6 milliards d’euros à court terme à des taux négatifs. Cela signifie en fait que les investisseurs acceptent de payer pour prêter de l’argent à la France. Les investisseurs se ruent en effet sur ces obligations dans une logique de préservation de leur capital.

Lors de son adjudication hebdomadaire de Bons du Trésor (BTF), les taux des émissions à 13 semaines (3 mois) et 24 semaines (6 mois) sont en effet ressortis à respectivement -0,005% et -0,006%.

L’engouement des investisseurs pour la dette française s’explique en fait par les craintes d’un éclatement de la zone euro. Le premier bénéficiaire est l’Allemagne, mais la France fait aujourd’hui office de « second meilleur choix » dans la zone euro.

La France rejoint ainsi le club fermé des pays européens qui bénéficient de taux négatifs, avec l'Allemagne, les Pays-Bas ou le Danemark.

Lu sur Les Echos

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par RcommeRobert - 09/07/2012 - 19:29 - Signaler un abus Pas peur

    Malgré les campagnes d'intoxication, les marchés financiers n'ont plus peur des socialistes français.

  • Par Equilibre - 09/07/2012 - 18:59 - Signaler un abus L'hallali vient de commencer à retentir

    Le but du jeu n'est plus de gagner de l'argent, mais d'éviter de trop en perdre, le tout en prévision d'une explosion du neuro et d'un retour aux ex-monnaies nationales, synonyme de perte sèche.
    Encore combien de sommet de la dernière chance avant que ce retour soit effectif?
    L'histoire est en train de s'écrire.
    Le présiflan sera le président du retour au flanc, euh, franc.

  • Par Mustapha - 09/07/2012 - 18:22 - Signaler un abus @laztekhaché Nous attendons

    @laztekhaché
    Nous attendons toujours qu'ils partent.
    Comme l'effondrement financier, l'apocalypse économique, on attend, on attend :)

  • Par sheldon - 09/07/2012 - 18:21 - Signaler un abus Bon pour Hollande l'UMP doit changer son logiciel !

    Hollande et les quelques socio-démocrates ont bien fait leur lobbying auprès de la City et de WallStreet.
    Conséquences pour l'UMP : sortir de la campagne des chefaillons et faire porter leurs critiques non sur la catastrophe annoncée sur les taux d'emprunts mais sur la lourdeur du système socialiste etc

  • Par kim yong zéro - 09/07/2012 - 18:21 - Signaler un abus bravo hollande

    cela prouve que la politique économique de hollande est excellente et vertueuse.france is baaack!

  • Par Ravidelacreche - 09/07/2012 - 18:15 - Signaler un abus des taux négatifs

    Les affaires reprennent :o)
    Les théoriciens disent que cela n’est pas possible. Une courbe d’offre et une courbe de demande ne se rencontre jamais en territoire négatif. Ou alors, on a affaire à une économie de désendettement : il y a demande négative de monnaie ! C'est-à-dire demande de remboursement ! Les demandeurs de monnaie n’en veulent pas, il faut les payer pour qu’ils en prennent. Les offreurs de monnaie en ont vraiment trop, elle leur brûle les doigts. Ils sont prêts à payer pour qu’on les en débarrasse. Des économies qui se trouvent dans de pareilles situations sont malades.

  • Par Seb Per - 09/07/2012 - 17:37 - Signaler un abus ca n'est pas bon signe...

    cela veut dire que les capitaux s'enfuient d'Espagne, et d'Italie tres tres vite. Ces economies vont partir en vrille et sonner à notre porte, et leur renflouement ( et la perte des prets qui leur avaient été accordés), coutera bien plus cher que le gain engendré par le crédit moins cher de nos emprunts.

  • Par ZOEDUBATO - 09/07/2012 - 17:36 - Signaler un abus Merci au Président SARKOZY et à MME MERKEL

    Ils ont mis sur pied un traité d'hommes d'Etat soucieux des plus défavorisés et des travailleurs
    Forte de cette certitude d'agir pour l'ensemble des citoyens europens, MME MERKEL a tenue bon face aux lubies idéologiques, clientélistes et et spoliatrices du Chef du clan des nantis Public et qui voulait "remercier ceux qui ont bien voté"

  • Par laztekhaché - 09/07/2012 - 17:29 - Signaler un abus Vous avez dit négatifs, les taux ?

    Mustapha, ne soit pas si impatient, ça va venir, quelques signes de bonnes volonté émergent de notre nouveau gouvernement pour arriver à l'idéal socialiste : plus de capital. François Hollande (et tous ses amis) aiment tellement les pauvres qu'ils y en aura de plus en plus en France. Les sales riches iront dans des pays qui les aiment et d'où ils pourront nous prêter leur sale argent.

  • Par Mustapha - 09/07/2012 - 17:00 - Signaler un abus Bin alors ?

    On attend toujours le grand effondrement financier que l'élection de François Hollande devait engendrer.

Fermer