Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Parcoursup : les lycéens n'ont plus que quelques heures pour saisir leurs vœux d'orientation

Les vœux pour leurs études supérieures doivent être inscrits sur la nouvelle plateforme Parcoursup ce mardi avant 18 heures.

L'horloge tourne

Publié le
Parcoursup : les lycéens n'ont plus que quelques heures pour saisir leurs vœux d'orientation

Plus que quelques heures. Les élèves de Terminale qui souhaitent se lancer dans des études supérieurs ont jusqu'à mardi soir 18 heures pour inscrire leurs vœux sur la plateforme Parcoursup, remplaçante officielle d'APB (qui avait connu des gros ratés l'an passé). Afin de renseigner les lycéens sur ce choix décisif pour leur orientation, l’Onisep (Office national d'information sur les enseignements et les professions) a mis en place un n° vert Parcoursup (0800 4000 70).

Toutefois, les élèves ont encore du pain sur la planche. Ils vont devoir désormais, pour chaque formation demandée, rédiger leurs motivations, en quelques lignes, sur la plateforme. Cette finalisation pourra se faire jusqu'au 31 mars.

Les professeurs et chefs d'établissement sont également mis à contribution : ils vont remplir une fiche baptisée "Avenir", en donnant leur avis sur les voeux inscrits par les élèves.  A noter que les candidats devront obligatoirement suivre un parcours d'accompagnement si leur profil ne correspond pas à ce qui est réclamé. 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 13/03/2018 - 12:44 - Signaler un abus Et la Liberté?... Basta!

    Dans ce système socialaud-macroniste en voie de soviétisation rapide, les libertés publiques prennent un sacré coup sur la tronche. Quelle est la prochaine étape du socialiste masqué? L’orientation obligatoire?...Rappelons que les socialistes de la SFIO sont ceux qui ont permis l’ascension rapide du socialiste Hitler et l’ont autorisé à envahir l’europe par les accords de Munich, avant de fonder le RNP, Parti socialiste de la collaboration (Marcel Deat, Député SFIO)...ça ne change pas pour les macronistes...

  • Par gilbert perrin - 14/03/2018 - 08:35 - Signaler un abus une absurdité totale : le choix demandé n'existe pas ????

    les élèves en troisième, doivent maintenant choisir leur orientation future : on sait qu'à partir de l'année prochaine il y aura 2 filières : littéraire et scientifique, mais on leur demande de choisir entre les formations actuelles et plusieurs BACS ..choisir ce qui n'existe plus ? et personne ne peut les orienter !!! par ailleurs ne nous dit on pas que l'année prochaine en seconde il y aura un TRONC COMMUN... ALORS ? pourquoi cette précipitation ? j'ai une petite fille très bonne élève qui est complètement écoeurée !!!! elle aimerait s'orienter vers une carrière cinéma - théatre, spectacle, personne pour la conseiller, pourquoi dit on alors que l'éducation nationale est la meilleure du monde.... Personnellement je lui conseille la filière scientifique qui lui permettra plus facilement de choisir dans tous les postes du spectable autre qu'acteurs, profession bien aléatoire .....ai je raison ? personnellement je n'ai jamais eu d'orientation, je suis entré dans le milieu du travail avec un simple BEPC... Dois je en déduire que l'orientation depuis 65 ans n'a pas avancé du tout ???? gilbert perrin

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€