Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ouragan Sandy : Paul McCartney, Springsteen et les Rolling Stones chantent pour les sinistrés

Une pléiade de stars et célébrités ont conjugué mercredi soir leurs talents au Madison Square Garden à New York.

Bonne initiative

Publié le
Ouragan Sandy : Paul McCartney, Springsteen et les Rolling Stones chantent pour les sinistrés

Après la cérémonie des JO en juillet dernier, Paul McCartney a chanté au profit des sinistrés de l'ouragan Sandy

L'ouragan Sandy est encore dans toutes les têtes aux Etats-Unis. Le 29 octobre, il avait frappé la côte nord-est du pays et y a fait plus de 120 morts, détruisant ou endommageant des centaines de milliers de logements et d'entreprises, ainsi que de nombreuses infrastructures. Sept semaines plus tard, des dizaines de milliers de personnes restent privées d'électricité, d'eau chaude ou de chauffage, ou parfois des trois, et il faut encore trouver des solutions de relogement à long terme pour des milliers d'habitants des zones littorales dévastées. 

Pour aider les sinistrés, un concert historique avait lieu mercredi soir.

Paul McCartney, Springsteen et Bon Jovi ont chanté au Madison Square Garden à New York. Bruce Springsteen et son E street band ont ouvert le concert 12-12-12 avec Land of Hope and Dreams, Wrecking Ball et My City in Ruins, qui a pris une connotation toute particulière. "C'était une chanson que j'avais écrite pour ma ville d'adoption" Ashbury Park dans le New Jersey, a rappelé le Boss. Ashbury Park a été durement touché par l'ouragan Sandy.

Après plus de cinq heures de concert devant 13 000 personnes, c'est Paul McCartney qui l'a terminé, d'abord avec Diana Kroll au piano, puis invitant sur scène Dave Grohl et Krist Novoselic, les survivants de Nirvana, pour une chanson spécialement composée pour le concert. "Récemment, des gars m'ont demandé de faire quelque chose avec eux... Ils n'avaient pas joué ensemble depuis des années, et j'ai finalement compris que j'étais au milieu d'une réunion Nirvana", a expliqué sur scène McCartney.

Auparavant, des stars s'étaient succédé : Roger Waters, l'ancien bassiste des Pink Floyd aux Who, en passant par les Rolling Stones. Billy Joel, Alicia Keys, Chris Martin en duo surprise avec Michael Stipe (R.E.M), Eddie Vedder, Sean Combs, Kanye West étaient là, tout comme les humoristes Jon Stewart et Steve Colbert, ou le comédien Adam Sandler qui a offert sa version joyeusement irrévérencieuse de la ballade de Leonard Cohen Hallelujah. Et parmi les célébrités répondant au téléphone pour le téléthon se côtoyaient Chelsea Clinton, Susan Sarandon, Whoopi Goldberg, ou les stars des feuilletons Sopranos et 30 Rock, James Gandolfini et Kenneth Parcell. Dans la salle, le gouverneur républicain du New Jersey Chris Christie, à la popularité grimpée en flèche ces dernières semaines, et son voisin de New York Andrew Cuomo.

Le concert était diffusé sur 37 réseaux de télévision aux États-Unis et de nombreux sites de streaming et des radios. Il devait aussi être diffusé par quelque 200 chaînes de télévision à l'international, selon les organisateurs qui ont estimé son audience planétaire à 2 milliards de personnes. Les places du concert s'étaient arrachées. Ses profits et ceux d'autres produits associés iront à l'organisation Robin Hood.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kettle - 13/12/2012 - 19:28 - Signaler un abus Roger Waters, 70 ans

    http://www.youtube.com/watch?v=cVf0_x8T21E

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€