Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ouragan Sandy : l'état d'urgence décrété à New York

L'ouragan a déjà fait 38 morts dans les Caraïbes.

Sale temps

Publié le

Sandy est décidément sur toutes les bouches en Amérique. Après être passé par les Caraïbes, l'ouragan se dirige vers la côté est des Etats-Unis. Et les Américains de se préparer au pire. L'état d'urgence a ainsi été décrété par le gouverneur de New York ainsi que le maire de Washington. Andrew Cuomo, gouverneur de la grosse pomme, a ainsi "déclaré l'état d'urgence dans l'Etat de New York pour se préparer à un impact potentiel de l'ouragan Sandy" tandis que le maire de la capitale américaine Vincent Gray a expliqué que "les responsables travailleront tout au long du week-end pour s'assurer que les habitants de la ville, les entreprises et les infrastructures sont aussi préparées que possible pour les conséquences de cette tempête".

Parmi ces conséquences, on trouve bien évidemment "de fortes pluies, des rues inondées, des vents violents et des coupures de courant, ainsi que des inondations le long du Potomac", le fleuve qui traverse Washington.

La tempête pourrait arriver à New York dès dimanche soir selon le maire de New York Michael Bloomberg qui a ajouté qu'il s'agissait d'"une tempête très dangereuse", et a donc incité les New-yorkais à "rester attentifs aux informations publiées".

Sandy, qui avait été rétrogradé samedi matin en tempête tropicale, est redevenue un ouragan à l'approche des côtes américaines. Les météorologues américains ont enregistré des vents allant jusqu'à 120 km/h. L'ouragan se trouvait ainsi en début d'après-midi à seulement 540 km au sud-est de Charleston en Caroline du Nord.

Pour rappel, l'ouragan Sandy a déjà fait près de quarante morts dans les Caraïbes, 38 exactement, après avoir traversé les Bahamas plus tôt dans la semaine.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€