Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'OTAN rappelle son personnel après la fusillade de Kaboul

Les Taliban ont revendiqué la responsabilité de la mort de deux conseillers militaires de la Force internationale.

Afghanistan

Publié le

L'OTAN a annoncé dimanche le retrait de tout son personnel travaillant dans les ministères afghans de la région de Kaboul. Des centaines de conseillers militaires et civils sont concernés.

Cette décision dictée par des des impératifs de sécurité, selon le chef de la coalition, John Allen.

Deux conseillers militaires de la Force internationale (ISAF) avaient en effet trouvé la mort quelques heures plus tôt dans une fusillade au sein du ministère de l'Intérieur. Une attaque rapidement revendiquée par les Taliban sur Twitter.

Il s'agissait du cinquième jour d'une vague de protestations violentes qui a déjà fait 28 morts à travers le pays. Celle-ci a été déclenchée par la révélation que des exemplaires du Coran avaient été utilisés comme combustibles pour brûler des ordures dans la base militaire de Bagram, au nord de Kaboul.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par François78 - 26/02/2012 - 11:48 - Signaler un abus Et les soldats !

    C'est bien de rappatrier les conseilleurs. Il faudrait aussi rappatrier les payeurs, ceux qui meurent en nombre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€