Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Otan : le Luxembourg veut un débat sur l'offensive turque en Syrie

""Les kurdes des YPG ont aidé la coalition internationale et les forces américaines, ils ont libéré la ville de Raqa", estime le chef de la diplomatie luxembourgeoise, Jean Asselborn.

Pas content

Publié le
Otan : le Luxembourg veut un débat sur l'offensive turque en Syrie

 Crédit STRINGER / AFP

L'offensive menée par la Turquie depuis le 20 janvier dans la région d'Afrine, en Syrie, contre les forces kurdes qui ont aidé la coalition internationale dans la lutte contre l'Etat islamiste (EI), n'est pas du goût du Luxembourg, qui demande un débat à ce sujet au sein de l'Otan, dont la Turquie est un Etat membre. "L'Otan est un club où l'on respecte les valeurs démocratiques. Lorsqu'il y a des nuages, il faut un débat", a expliqué à l'AFP le chef de la diplomatie luxembourgeoise, Jean Asselborn, lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères au siège de l'Alliance à Bruxelles.

"Il faut pouvoir parler librement de tout problème qui se passe au sein de l'Otan. Les réunions ministérielles ne sont pas une caisse d'enregistrement des discussions entre les ambassadeurs", estime-t-il, alors que ce sujet a été évité depuis le déclenchement de l'offensive, bien qu'il soit "un facteur de tensions et de préoccupations".

Le ministre luxembourgeois s'inquiète de la décision de la Turquie de poursuivre les opérations militaires pour déloger les forces kurdes du nord de la Syrie après avoir expulsé les Unités de protection du peuple (YPG) de la ville d'Afrine. "Les kurdes des YPG ont aidé la coalition internationale et les forces américaines, ils ont libéré la ville de Raqa. On ne peut pas faire l'amalgame avec des terroristes", a-t-il dénoncé.

Jean Asselborn a assuré avoir reçu le soutien de beaucoup de ses collègues.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 28/04/2018 - 16:20 - Signaler un abus Bravo au Luxembourg

    et honte aux autres nation occidentales, lâches et minables.

  • Par Aspirant - 28/04/2018 - 20:30 - Signaler un abus Assougoudrel

    Tout à fait d'accord avec vous ! Dommage qu'il n'ait pas été discuté de tout cela entre Trump et Macron ! Ils avaient pourtant le temps en trois jours !

  • Par Poussard Gérard - 28/04/2018 - 21:43 - Signaler un abus Un dégât ou une enquête?

    L'Europe et les britanniques aux ordres de Trump veulent dessouder Bachar pour obtenir l'anarchie en Syrie au lieu de poursuivre erdogan le tyran avec son peuple et un assassin envers les kurdes.. Ce monde est fou..jai honte

  • Par vangog - 28/04/2018 - 22:34 - Signaler un abus Cette demande est légitime...

    et peut déboucher sur un acte fondateur d’une Nation kurde, parfaitement méritée par l’histoire et par le courage des combattants kurdes. Les turcs et leurs soutiens islamistes, allemands vont être verts-de-rage...tant mieux! Macrouille va certainement rester entre deux eaux, comme d’hab...

  • Par Anouman - 29/04/2018 - 12:44 - Signaler un abus Luxembourg

    Une petite voix s'élève et c'est mieux que rien mais ni l'OTAN , ni l'ONU ne semble se poser les bonnes questions sur la Syrie. Le danger dans la région n'est pas El Assad mais Erdogan, et pas que pour les Kurdes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€