Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 21 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'or s'effondre

Le métal a perdu 11% de sa valeur en trois séances, une baisse d'une ampleur rarement vue depuis 30 ans.

Valeur déluge

Publié le

L'or semble en avoir fini avec ses niveaux records. Le métal précieux a perdu 11% de sa valeur en l'espace de seulement trois séances. Il est revenu à 1 600 dollars l'once, soit son niveau d'avant l'été. Le record de 1920 dollars l'once atteint il y a quelques semaines est bien loin. Selon Les Echos, cette chute ne veut pas dire que l'or a perdu son statut de valeur refuge :

"Désormais, «cash is king».

En clair, les investisseurs, qui ont dû faire face au plongeon des marchés actions, ont besoin de liquidités. Et les ventes massives de métal jaune ont lieu sans aucun état d'âme, car la relique barbare tant décriée par Keynes a beau ne rien rapporter en termes de dividende, elle leur permet encore de dégager une plus-value importante, contrairement à d'autres classes d'actifs : depuis janvier, l'or est toujours dans le vert, en hausse de 13 %."

La désaffection pour l'or, qui frappe encore plus durement l'argent, est aussi due à des mesures prises par la Bourse des matières premières de Chicago pour limiter la spéculation sur les métaux précieux. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par labolisbiotifool - 27/09/2011 - 12:10 - Signaler un abus Vive la Presse aux ordres !

    Il n' y a pas un internaute qui ne connaisse les manoeuvres de Chicago pour faire baisser l' or ! De manière totalement virtuelle ! Un article tel celui-ci est un non-article ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€