Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Là, on nous a vraiment pompés" : des retraités interpellent Emmanuel Macron

Lors de son déplacement à Tours, le chef de l'État s'est expliqué avec des retraités.

En colère

Publié le
"Là, on nous a vraiment pompés" : des retraités interpellent Emmanuel Macron

Lors de son déplacement à Tours ce mercredi 14 mars, Emmanuel Macron a inauguré le nouveau centre de formation des Compagnons du devoir. Mais alors qu'il était venu pour parler de l'apprentissage, il a été abordé par des retraités.

"Je vous demande un petit effort"

"Là, on nous a vraiment pompés et on a travaillé toute notre vie", a lancé une retraitée au chef de l'Etat.

"Je sais que ça râle", lui a-t-il répondu, en reprenant à plusieurs reprises ses arguments comme "la hausse de la CSG est là pour financer la baisse des cotisations des salariés", expliquent Les Echos. "Il a assuré qu'avec  la baisse programmée de la taxe d'habitation , la hausse de la CSG serait indolore pour la majorité d'entre eux", précise le média.

"Vous avez travaillé toute votre vie pourquoi : pour payer les retraites de vos aînés ! Vos retraites ce sont les jeunes qui vont la financer. Vous avez connu la guerre. Vous êtes partis à la retraite au même âge que vos parents avec une espérance de vie de 10-15  ans de plus. Je suis obligé d'en tenir compte", a encore lancé le président de la République. Et d'ajouter : "La CSG, on vous l'a pas pompée! On a baissé  de 30% les cotisations salariales pour que les gens qui travaillent  puissent payer vos retraites". "Je vous demande un petit effort pour ceux qui travaillent, sinon il n'y aura personne pour payer vos retraites". "Les mauvaises choses, ça vient toujours du président de la République. Les bonnes, jamais. C'est ça la France, vive la France", a-t-il conclu. Jeudi, les retraités doivent manifester pour leur pouvoir d'achat, alors qu'un mouvement social touche le même jour les Ehpad.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 14/03/2018 - 22:36 - Signaler un abus Grosse opération de vases communicants gauchistes...

    à tuyaux percés! Macron est un joueur de bonneteau qui fait apparaître et disparaître les taxes, déplace les impôts de gauche à droite-toute, pour ferrer le goujon et enfumer le gogo...mais, au final, c’est toujours le gogo qui perd, l’enfumeur qui gagne, la dette socialiste qui augmente (6,4 milliards supplémentaires en 2018), et les dépenses totales de l'État PS-macroniste qui augmentent de huit milliards ( 424,7 milliards d'euros, contre 417,4 milliards en 2017)! Le minet réclame un nouvel effort aux Français, mais quel effort fait l’enfumeur macroniste, qui se paie des voyages de bobo pour vendre les entreprises mondialistes du CAC40 aux étrangers?...Juste un petit effort de bonneteau!....et les Français masos adorent ça, le bonneteau socialiste! ça, et se faire fouetter...

  • Par assougoudrel - 14/03/2018 - 23:25 - Signaler un abus "Alors, faites un effort;

    serrez les coudes au corps"!

  • Par assougoudrel - 14/03/2018 - 23:25 - Signaler un abus "Alors, faites un effort;

    serrez les coudes au corps"!

  • Par J'accuse - 15/03/2018 - 00:12 - Signaler un abus Les efforts, c'est toujours pour les autres

    Les élus et les ministres exigent des efforts des citoyens, mais eux n'auront aucun souci financier même si on réduit leurs propres futures retraites, tellement elles sont confortables, et payées par ceux qui font les efforts.

  • Par Beredan - 15/03/2018 - 00:20 - Signaler un abus Quand le cabotin gérontophile déploie tous ses charmes ....

    C’est pour mieux entuber les papies et mamies subjuguès ...

  • Par Lazydoc - 15/03/2018 - 01:50 - Signaler un abus Pomper les vieux!

    Il sait y faire, après des années d’entraînement.

  • Par tananarive - 15/03/2018 - 08:14 - Signaler un abus Egalité.

    Tout le monde est compensé de la hausse de CSG, sauf les retraités. C'est de la ségrégation. Et ils n'ont aucune espérance de hausse de leurs retraites alors que les fonctionnaires et les salariés du privé ont des hausse de salaires. C'est une injustice.

  • Par lexxis - 15/03/2018 - 09:12 - Signaler un abus LA CASTE

    Les retraites de Juppé, de Villepin. et de Fabius sont celles du monde politico-administratif auquel appartient le Président, alors quand il parle de sacrifice, il nous prend vraiment pour des imbéciles. La caste impose, la caste se sert, la caste se gave, mais la caste ne fait jamais de sacrifice: elle donne des leçons... Les retraites du secteur public. coûtent pratiquement cinquante milliards au contribuable parce que l'État doit verser une subvention d'équilibre à des régimes qui coûtent beaucoup plus cher que les autres sans cotiser autant. Alors s'il y a des économies à faire, on sait parfaitement où elles se trouvent, mais comme de juste ce n'est pas là que l'ex-inspecteur des finances va les chercher...On ajoutera un Conseil constitutionnel aux ordres qui a fait mine de ne trouver aucune discrimnation à raison de l'âge dans l'équilibre général de la réforme. Au fait, vous ne le saviez pas, mais le Conseil constitutionnel est uniquement composé de hauts fonctionnaires, les mêmes qui font la loi, les mêmes qui s'arrogent tous les avantages. Comme quoi, tout s'explique et facilement!

  • Par Septentrionale - 15/03/2018 - 12:56 - Signaler un abus Système de Ponzi en fin de vie

    Système socialo-communiste étatiK (droite et gauche fonctionnarisées confondues) avec des redistributions arbitraires, discréditant le secteur privé pour mieux le ponctionner. Système de capitalisme étatiK ( avec le CAC40) stigmatisant la libre entreprise et engendrant un chômage assujettissant. Ce système de Ponzi fonctionnarisé a voulu préserver ses privilèges en favorisant l'immigration de masse une chance-pour-Eux. Cette ponction sur les retraites n'en révèle qu'une des conséquences.

  • Par Deudeuche - 15/03/2018 - 21:33 - Signaler un abus @la nordiste

    Ponzi à fond!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€