Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ode au multilatéralisme, réduction des inégalités, lutte contre le réchauffement climatique : les principaux points du discours d'Emmanuel Macron à l'ONU

Aide au développement, lutte contre le réchauffement climatique, réduction des inégalités, le discours du président français a été une ode au multilatéralisme.

Discours

Publié le
Ode au multilatéralisme, réduction des inégalités, lutte contre le réchauffement climatique : les principaux points du discours d'Emmanuel Macron à l'ONU

 Crédit LUDOVIC MARIN / AFP

Emmanuel Macron s'est exprimé à la tribune des Nations-Unies une demie heure après le discours de Donald Trump. Le changement de ton est radical. Quand le locataire de la maison-blanche appelle à plus de souveraineté et dresse les bienfaits du protectionnisme sur la base de son bilan, le président français, lui, fait une véritable ode au multilatéralisme et invoque le poids de l'histoire pour appuyer son discours. Fermement en opposition contre son homologue américain, Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces fortes.

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, il a appelé les pays des Nations-Unies à ne plus signer « d'accords commerciaux avec les puissances qui ne respectent pas l'accord de Paris » désignant sans les citer les Etats-Unis.

Au début de son discours, le président français a directement répondu à Donald Trump concernant sa position sur l'Iran : « Cette voie, celle de l'unilatéralisme, elle nous conduit au repli et aux conflits. La loi du plus fort ne protège aucun peuple... Je ne crois pas à la loi du plus fort. Je crois à une troisième voie possible, la plus difficile et la plus exigeante, trouver ensemble un nouveau modèle avec un nouvel équilibre. Il se structure autour de trois principes : le respect des souverainetés, le renforcement des coopérations régionales et le troisième, c'est l'apport de garanties internationales plus robustes». Toujours sur la crise iranienne, Emmanuel Macron a appelé au « dialogue et au multilatéralisme » contrairement à Donald Trump qui lui a appelé à isoler le pays.

a tourné son regard vers l'Afrique, rappelant les grands enjeux de développement et les grands défis qui attendent le continent africain. Emmanuel Macron a ainsi appelé à « soutenir l'union africaine ». Sur les grands défis migratoires, le locataire de l'Elysée a expliqué ne pas croire à « l'accueil inconditionnel » ni aux « discours mensongers de ceux qui prétendent qu'ils seront plus forts abrités derrière une fermeture des frontières ». Il explique qu'il faut « créer les conditions d'une mobilité internationale choisie et non subie » tout en « travaillant entre les pays pour s'attaquer aux causes profondes des migrations, démanteler les réseaux de traficants et protéger nos frontières de manière respectueuse en respectant le droit international et le droit d'asile ».

Il a ensuite embrayé sur le dérèglement climatique. Pour lui, sur ce sujet, « il n'y a pas de passager clandestin ou de soutien facile. Même ceux qui en contestent les réalités en subissent les conséquences. » Et rappelle qu'en « affaiblissant l'action collective, on s'expose soi-même ».Il a aussi appelé à ne plus signer « d'accords commerciaux avec les puissances qui ne respectent pas l'accord de Paris »

 Toutefois, sur la souveraineté des peuples, Emmanuel Macron a expliqué « y croire profondément » car « c'est une demande de tous les peuples » mais croire aussi en une « coopération renforcée » entre les Etats. « Le grand combat de nos aînés a été celui de la paix et il nous incombe toujours. On ne le gagnera qu'en recréant un multilatéralisme fort capable de régler les conflits de manière pragmatique... Je ne laisserai en rien le principe de souveraineté des peuples aux nationalistes qui prônent le repli» a-t-il ajouté.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le gorille - 25/09/2018 - 21:39 - Signaler un abus Là, Macron fait du Macron !

    Au lieu d'un titre qui n'en est pas un, le vrai titre, démarqué de celui consacré à Trump, est bel et bien celui ci-dessus ! Quant à l'accord de Paris... poubelle ! Pas de diktat, si cet accord conduit à la dictature, il faut le rejeter.

  • Par vangog - 26/09/2018 - 00:03 - Signaler un abus Dérèglement du climat politique?...

    Ça, c’est la seule réalité qui vaille, et dans tous les pays d’Europe! Le discours de Macrouille, c’est du bla-bla sans aucun fondement scientifique...largué le môme! Et bientôt largué par ses parrains de la grande finance consanguine...ça va saigner!

  • Par spiritucorsu - 26/09/2018 - 00:53 - Signaler un abus Hallucinant!

    Macron Président des riches voire des ultra riches,pur produit de la finance internationale qui ne s'embarrasse d'aucuns scrupules quand il s'agit de faire des profits monstrueux au prix des pires crimes contre l'humanité et contre la planète.C'est cette marionnette des multinationales qui se pose en juge de paix de la planète en arborant des airs de donneur de leçon.Le vice s'affublant des oripeaux de la vertu pour mieux tromper son monde .Hallucinant.

  • Par vauban - 26/09/2018 - 08:29 - Signaler un abus En même temps et en même temps

    Par devant et par derrière Suivez macron

  • Par Beredan - 26/09/2018 - 09:44 - Signaler un abus Trepignant , grotesque et dépité ...

    Tente maladroitement de se venger de Donald ne lui savonnant la planche avant le mid-term ...

  • Par Citoyen-libre - 26/09/2018 - 09:54 - Signaler un abus Il a fait son boulot, et pourtant !!

    1% possèdent tout, 99 % regardent. Il exhorte la finance mondiale à lâcher du lest et à mieux redistribuer. Mais de ce fait, il ne fait que défendre son camps. De part son adn et sa suffisance naturelle, la défense des peuples, et surtout du sien, n'est certainement pas son objectif. Il sait cependant que cette situation d'inégalité mondiale ne peut aboutir qu'au chaos. Il fait du Jacques Attali. Ce socialisme apparent pour mieux exploiter la crédulité humaine. L'enrichissement d'une très petite caste, reste la priorité absolue, mais il faut contenir les peuples avant qu'ils explosent, ce dont la finance à horreur. Un beau travail d'équilibriste. Cela dit, factuellement, les seuls éléments que retiennent bien évidemment les journalistes, on avait un discours complètement décalé, lyrique par rapport au discours sans fioriture de Trump. L'américain va chercher l'argent là ou il se trouve, et il en est fier, tandis que le français rêve d'en trouver, tout en jouant les hypocrites moralisateur (en apparence bien sur) !!!!

  • Par Poussard Gérard - 26/09/2018 - 11:34 - Signaler un abus Est-il sain d'esprit ce type

    qui se met en scène, tape sur son pupitre, vocifère?? Possède-t il toutes ses facultés ce mignon arc en ciel qui, à chaque fois qu'il est à l'étranger insulte, méprise, ses compatriotes, ceux qui l'ont élu et vomit sur son pays?? Expertise médicale avec Ben allah?? quelle image de la France entre secrets d'alcôve et colères capricieuses renvoie-t-il??

  • Par gerint - 26/09/2018 - 14:22 - Signaler un abus Il parle pour parler

    C'est une pipelette et un acteur de théâtre.

  • Par vangog - 26/09/2018 - 14:30 - Signaler un abus Je réclame une expertise psychiatrique pour Macrouille!

    Vous avez entendu le discours de Macrouille à l’ONU?... il a eu l’air d’un fou, disant tout et son contraire, vociférant contre des ennemis imaginaires, le tout, « en même temps"...je réclame une expertise psychiatrique pour Macrouille, ce « fake-Président » qui commence à faire peur à son peuple (Oooooooh, populiste!)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€