Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Obésité : la malbouffe est trois plus meurtrière que la malnutrition

Une étude publiée par The Lancet indique que les maladies chroniques liées à la vieillesse et au mode de vie tuent plus que les maladies transmissibles ou la malnutrition.

Régime sec

Publié le
Obésité : la malbouffe est trois plus meurtrière que la malnutrition

L'obésité est plus meurtrière dans le monde que la malnutrition. Crédit Reuters

Triste mais pourtant bien réel constat : l'obésité est trois fois plus meurtrière que la malnutrition dans le monde. C'est en tout cas ce que révèle l'étude internationale "Globen Burden of Diseases" effectuée dans 187 pays ces vingt dernières années et publiée dans la très sérieuse revue médicale The Lancet.

Selon l'étude, 3,4 millions de personnes sont décédées en 2010 dans le monde de problèmes liés à l'obésité quand "seulement" un million de personnes sont mortes à cause de malnutrition.

Un résultat plus que surprenant qui s'explique en fait par l'augmentation croissante de l'obésité dans les pays développés. Or l'obésité s'accompagne de nombreux risques, que ce soit le diabète, l'hypertension artérielle, les risques cardio-vasculaires…

Si le nombre de personnes obèses a augmenté dans les pays développés, la malnutrition s'est au contraire faite moins importante dans les pays en développement. Les diverses politiques de lutte contre la faim expliquent bien évidemment cette baisse du taux de personnes souffrant de malnutrition dans le monde. Le taux de mortalité lié à la malnutrition a ainsi diminué de deux tiers ces vingt dernières années.

L'étude publiée par The Lancet indique par ailleurs que le tabac et l'alcool sont également deux facteurs très importants de risques de morts. 6,3 millions de décès sont en effet imputables au tabagisme en 2010 quand l'alcool a tué près de 4,9 millions de personnes il y a deux ans.

L'étude met également en avant d'importants progrès et fait ainsi état d'une très grande diminution de la mortalité infantile, d'un allongement de la durée de vie presque partout. Hélas, ces bonnes nouvelles s'accompagnent de mauvaises et notamment d'une hausse généralisée des cancers et des maladies cardiovasculaires ainsi que du retard de l'Afrique sub-saharienne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Shohreh - 22/12/2012 - 15:24 - Signaler un abus Prendre exemple sur le Japon et la Corée du sud

    Ces pays sont aussi riches que nous et les habitants y sont donc aussi sédentaires. La différence, c'est la nourriture: www.choicesmagazine.org/2004-3/obesity/2004-3-02.htm

  • Par Joaquim Defghi - 22/12/2012 - 16:38 - Signaler un abus La crise de foie

    Comment peut-on être en crise avec de telles stats ? Ou alors, c'est que la crise n'est pas celle que nous croyons. http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/conjoncture/221160606/crise-foi-crise-foie-deux-mon-capit

  • Par amusée - 22/12/2012 - 19:46 - Signaler un abus C'est le cynisme qui tue

    Le néolibéralisme capitaliste a besoin d'esclaves dont l'employabilité ne dépasse pas une vingtaine d'années (25/45 ans), et le temps qu'ils se reproduisent. Pour le surplus il faut créer des addictions, de lents empoisonnements qui rapportent un max tout en les éliminant le plus rapidement possible pour sauver la retraite des gros cotisants qui va se cumuler avec leur capitalisation. La retraite en bonne santé c'est déjà terminé puisque l'age de la bonne santé ne dépasse plus 60/62 ans ...... Aux USA l'espérance de vie à déjà commencé à diminuer. Grace à la mal bouffe l'industrie agroalimentaire nous tue et grace à sa chimie les labos pharmaceutiques nous achèvent ! et tout ça à grand renfort de pub ! rire!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€