Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Obamacare, terrorisme, immigration : les principales déclarations de Donald Trump lors de son premier discours au Congrès

Dans la nuit de mardi à mercredi, le président américain s'est exprimé pour la première fois depuis son élection devant le Congrès des Etats-Unis.

Grandes lignes

Publié le
Obamacare, terrorisme, immigration : les principales déclarations de Donald Trump lors de son premier discours au Congrès

"L'Amérique d'abord". Pour son premier discours de président devant le Congrès ce mardi, Donald Trump a choisi un ton plus rassembleur, plus présidentiel, ont estimé les experts. "Mon rôle n'est pas de représenter le monde, mais de défendre les Américains", a-t-il martelé. "Un nouveau chapitre de la grandeur américaine débute". Le président américain a insisté sur l’immigration, souhaitant "abandonner le système actuel d'une immigration peu qualifiée et adopter à la place un système basé sur le mérite" qui permettre selon lui d'"économiser énormément d'argent".

Concernant une de ses postions les plus polémiques, un mur à la frontière avec le Mexique, le milliardaire n’a fait aucune marche arrière. "Nous devons rétablir l'intégrité et l'application de la loi à nos frontières. Pour cette raison, nous allons bientôt commencer la construction d'un grand, grand mur le long de notre frontière sud".

Autre mesure controversée de son programme, la suppression de l’Obamacare. "Ce soir, j'appelle ce Congrès à abroger et à remplacer Obamacare avec des réformes qui étendront le choix, donneront un meilleur accès (aux soins) et réduiront les coûts ». Mais aucune autre précision n’a été donnée. 

Le locataire de la Maison Blanche a également annoncé "une réforme fiscale historique" afin de donner plus de pouvoir d’achat. "Notre équipe économique est en train de préparer une réforme fiscale historique qui réduira le montant des impôts de nos entreprises pour qu'elles puissent concurrencer n'importe qui et prospérer n'importe où. (...) En même temps, nous réduirons de manière massive les impôts pour la classe moyenne".

Sur le terrorisme, Donald Trump a voulu montrer ses muscles. "Comme promis, j'ai demandé au ministère de la Défense de mettre en oeuvre un plan pour démolir et détruire l'EI. Nous travaillerons avec nos alliés, notamment nos amis et alliés du monde musulman, pour éradiquer de la planète cet ennemi abominable".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par horus35 - 01/03/2017 - 11:12 - Signaler un abus Et chez nous ?

    Qui sera capable. chez nous de faire preuve d'autant de patriotisme envers ses citoyens ? Qui pour tenir les promesses de campagne électorale? Qui pour ne pas céder devant les pressions d'une opposition haineuse ? Qui pour se comporter tout simplement en véritable chef d'état ? Réfléchissez bien et votez bien !

  • Par MGPresse - 01/03/2017 - 13:57 - Signaler un abus Et c'est tout ?

    Brutalement la couverture presse du DJ Trump est réduite à la portion congrue sur Atantico. Que se passe-t-il ? Les sources locales se tarissent ? Le Président "pète-le-feu" deviendrait-il bobo-compatible ? Ou tout le monde des echotiers à Washington essait-il de ne pas être sur la liste des radiés ? La pire des mesure tyranniques : priver les journalistes de petits-fours. Il fallait y penser.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€