Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nucléaire iranien: Trump ne quitte pas l'accord mais refusera de le certifier

Après cette annonce, l'Elysée a annoncé qu'Emmanuel Macron pourrait se rendre prochainement en Iran.

Tensions en perspective

Publié le
Nucléaire iranien: Trump ne quitte pas l'accord mais refusera de le certifier

Après avoir annoncé son retrait de l'Accord sur le climat, Donald Trump s'attaque à un dossier bien plus sensible, celui sur le nucléaire iranien. S'il avait promis de "déchirer" ce dernier, il a finalement opté pour une action moins définitive. Si les Etats-Unis ne quitte pas l'accord, ils refuseront néanmoins de le certifier.

En effet, pour être appliqué, l'accord doit être certifié par le président américain auprès du Congrès. Selon le chef de la diplomatie américain, Donald Trump va donc refuser cette certification. "L'accord nucléaire de 2015 sur le nucléaire iranien est l'une des transactions les plus déséqulibrées auxquelles ont participé les Etats-Unis. Il a donné au régime un soutien financier immédiat, qu'il pourrait utiliser pour financer le terrorisme" a justifié le président américain dans une allocution. "Nous allons décider de sanctions supplémentaires sur le régime iranien" a-t-il souligné.

Les Gardiens de la Révolution irannienne ont ainsi été placés sur la liste des sanctions américaines. 

Une fois de plus, le président américain fera pratiquement cavalier seul sur ce dossier, négocié par Barack Obama. La Russie a réagi à cette annonce par la voix du porte-parole du Kremlin. "Ce genre d'actions de la part des Américains va avoir des conséquences très, très négatives, c'est évident." Le président américain va s'exprimer sur le dossier, ce vendredi, en fin d'après-midi.

Par la suite, les Européens ont de nouveaur réaffirmé leur attachement à cet accord. Emmanuel Macron a notamment dialogué avec son homologue iranien par téléphone et "assuré de l'attachement de la France au cadre fixé par l'accord de Vienne du 14 juillet 2015" souligne l'Elysée. "Il a rappelé que les décisions attendues des Etats-Unis ne mettraient pas fin à l'accord sur le nucléaire iranien." Le communiqué précise que le chef d'Etat français envisage de se rendre en Iran à l'invitation du président Rohani.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 14/10/2017 - 15:12 - Signaler un abus "Certifier" ? N'est-ce pas plutôt ratifier ?

    Certifier un accord ne veut rien dire, en tout cas pas en français.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€