Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 28 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nucléaire : Fessenheim sera fermée "d'ici la fin 2016" assure Emmanuelle Cosse

François Hollande avait pourtant expliqué que la centrale alsacienne, doyenne du nucléaire français, ne fermerait pas en 2016.

Ah bon?

Publié le
Nucléaire : Fessenheim sera fermée "d'ici la fin 2016" assure Emmanuelle Cosse

Parole de vert. La centrale de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, sera bien fermée en 2016, selon une affirmation de la ministre du Logement Emmanuelle Cosse. Cette dernière était l’invitée d'un entretien au "Grand Jury" RTL-Le Figaro-LCI, dimanche 6 mars. "Le calendrier, c'est celui que m'a répété à plusieurs reprises le président de la République, c'est 2016", a déclaré la ministre. "Le président de la République s'est engagé à fermer Fessenheim d'ici la fin 2016. C'est ça, la date", a renchéri Emmanuelle Cosse.

"Le processus est assez simple pour arrêter un réacteur", a ajouté l'ancienne patronne d'Europe Écologie-Les Verts.

Le chef de l'Etat avait pourtant expliqué que Fessenheim, ne fermerait pas en 2016 comme prévu, contrairement à l'une de ses promesses électorales de 2012. La raison invoquée était le retard pris par le chantier de construction du réacteur nucléaire EPR de Flamanville, situé dans la Manche. La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, a demandé en octobre à EDF d'entamer la procédure de fermeture de Fessenheim d'ici à "la fin juin 2016", en vue d'une fermeture effective en 2018.

La doyenne du nucléaire français, en service depuis 1977, fait face à de nombreuses critiques, même à l’extérieur de nos frontières. Vendredi, un porte-parole de la ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks, avait estimé ce vendredi que la centrale nucléaire était "trop vieille" et "devrait être fermée le plus vite possible.

>>>>>> A LIRE AUSSI : Rétropédalage de Ségolène Royal sur le dossier Fessenheim : le gouvernement pense-t-il encore à autre chose qu’aux élections ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ALAIN B - 07/03/2016 - 09:22 - Signaler un abus retraite à vie et cumule des mandats .....

    cette truie est une traite !!!!!!!!!!!!!!

  • Par Borgowrio - 07/03/2016 - 09:27 - Signaler un abus Couac .. couac ou couac ... calculé

    Vu que Sarko a promis de ne pas fermer Fessenheim , Hollande voudrait absolument le faire . Hélas pour lui les techniciens sérieux et pargmatiques l'ont averti que des coupures de courant étaient probables en cas de fermeture ( pas de plan B ) . Alors , un coup tordu à la Hollande ? ... Faire annoncer par une douce rêveuse une fermeture qui n'aurait pas lieu avant les élections et mettre dans l'embarras le gouvernement suivant

  • Par J'accuse - 07/03/2016 - 09:40 - Signaler un abus Fessenheim est plus solide que Cosse

    Il est beaucoup plus facile de virer un ministre que fermer une centrale. Cosse ne sera plus au gouvernement fin 2016, à supposer qu'elle arrive déjà à passer le printemps.

  • Par fasanan - 07/03/2016 - 10:17 - Signaler un abus un ordre !

    C'est elle qui donne des ordres maintenant en France ?

  • Par EUROPE - 07/03/2016 - 10:40 - Signaler un abus Le parler vert

    Cosse est comme Duflot: elle parle, elle parle , elle parle................

  • Par l'enclume - 07/03/2016 - 11:16 - Signaler un abus Les temps ont bien changé.

    Lorsque Giscard a nommé JJ Servan Sreiber ministre, quelques jours après, ce dernier s'est cru obligé de faire une déclaration qui mettait à mal la solidarité du gouvernementale. Qu'advint-il, JJSS fut viré séance tenante. Il a battu un record, rester ministre 8 jours.

  • Par Yves3531 - 07/03/2016 - 11:44 - Signaler un abus Cosse...

    C'est qui ...?!!!

  • Par Anguerrand - 07/03/2016 - 12:02 - Signaler un abus A Yves3531

    Mais si c'est une grosse qui a besoin de deux chaises, et qui etait totalement contre la politique verte de Hollande et qui s'est laissée acheter pour un place de ministre et qui depuis ferme sa g.... Qui va donc accepter la politique qu'elle haïssait hier. Comme quoi on peut convaincre tout le monde, les verts en particulier.

  • Par cloette - 07/03/2016 - 13:37 - Signaler un abus Lamentable spectacle

    de ces verts fanatiques qui ont moins de 5% de suffrages et qui non seulement imposent leur religion sectaire mais ne crachent pas sur les bons avantages ( salaires chauffeurs palais retraite ) car ils se laissent acheter ( exemple Placé spécialiste des Pv non payés , il aime rouler en voiture qui pollue mais pourrit la vie des conducteurs ) Qu'elle engeance !

  • Par vangog - 08/03/2016 - 00:02 - Signaler un abus Fermeture de Fessenheim: coût de 5 à 7 milliards d'euros...

    En fin de mandat, les socialos sont en train de s'apercevoir que cela coûte moins cher d'entretenir une centrale, et de réinjecter un ou deux milliards, après la visite de sûreté décennale, que de la fermer tout court...à force d'articuler des réflexions, et de porter des débats, ils ont pris un tour de rein, en fin de mandat, les socialos ( soit la seule courbe que ces incompétents ont réussi à inverser). Bon d'accord, le Flamby a bien réussi à enfumer les verts-caca-d'oie, sur ce coup-là, mais les écolos ont tellement enfumé les Francais, qu'on lui en sait quelque gré...

  • Par genbea75018 - 08/03/2016 - 08:56 - Signaler un abus Fessenheim sera fermée "d'ici la fin 2016" assure E. Cosse

    Ministre (?) mal informée qui lance des inepties : il est impossible que Fessenheim puisse être fermée fin 2016. Il faudrait que EC sache que pour fermer une centrale de ce type, il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€