Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nucléaire : "je n’ai pas dit qu’il fallait fermer 17 réacteurs" assure Nicolas Hulot

Dans Ouest-France, le ministre de la transition écologique est revenu sur les sujets sensibles de son ministère.

Mais non!

Publié le
Nucléaire : "je n’ai pas dit qu’il fallait fermer 17 réacteurs" assure Nicolas Hulot

Nicolas Hulot tente de trouver sa place. Dans un gouvernement qui se veut "pragmatique", le ministre tente de trouver le bon équilibre, notamment pour réduire de 50% d'ici 2025 la part du nucléaire dans l'énergie. "Arriver à cet objectif en 2025 est un véritable défi, qui peut sembler insurmontable. Le sujet est tellement sensible que tout le monde l’a enfoui. On a déjà perdu des années précieuses. Je ne veux pas de mystification" assure le ministre dans Ouest-France. Il est notamment revenu sur la fermeture de 17 centrales.

"Soyons clairs, je n’ai pas dit qu’il fallait fermer 17 réacteurs. J’ai juste rappelé que, pour appliquer la loi, certains scénarios prévoient qu’on en ferme 17, voire plus. Or jusque-là tout le monde a fermé les yeux là-dessus" souligne Nicolas Hulot.

Le ministre s'est aussi exprimé sur le projet de Notre-Dame-des-Landes. "Tout le monde connaît mon opinion là-dessus, je n’ai jamais été convaincu par l’utilité du projet" avance-t-il. "Maintenant, le dossier est dans les mains des médiateurs, pour vérifier que tous les scénarios ont été étudiés. La décision se fera de façon impartiale (…) Très sincèrement, personne n’est malhonnête dans ce dossier mais tout le monde n’a pas la même grille de lecture (…) Il y a des besoins avérés pour absorber le trafic mais on a été au plus facile, tout n’a pas été étudié."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 16/07/2017 - 11:34 - Signaler un abus "Je n'ai pas prévu de fermer 17 réacteurs"...

    "Mais j'ai prévu d'en fermer plus que 17....". Les collabos de l'Allemagne inter-national-socialiste sont au pouvoir et ce Nicolas Hulot est l'exemple parfait du collabo, soumis aux désidératas ecolo-regressifs de l'Allemagne Merkelienne, qui a désespérément besoin de l'appoint des Verts-caca d'oie...lorsque la France en décomposition macroniste aura fermé "plus de 17 centrales nucléaires", elle sera forcée d'acheter de l'électricité allemande, produite par les centrales à lignite qui ouvrent comme des moules à la marée...seul avantage de cette décroissance programmée: les bobos parisiens qui ont voté Macron (pas tous les Parisiens, loin s'en faut!) connaitront une pollution de l'air digne de Shanghai ou Pekin...retour de flamme de l' idéologie decliniste macroniste!

  • Par jurgio - 16/07/2017 - 13:50 - Signaler un abus La philosophie de Hulot :

    Si le pays régresse, ses problèmes aussi.

  • Par Anouman - 16/07/2017 - 13:57 - Signaler un abus Loi

    Pour appliquer la loi il faut fermer 17 réacteurs? Quelle loi? Une loi ça s'abroge, ça peut aussi être amendé. Il nous prend pour plus idiots qu'il ne l'est.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€