Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

NSA : l'agence peut mettre sur écoute 100% des appels téléphoniques d'un pays étranger

C'est ce qu'a révélé ce mardi le Washington Post qui s'appuie sur des documents envoyés par Edward Snowden, l'homme par qui le scandale est arrivé.

Nouvelles révélations

Publié le

Flashback. En juin dernier, le Guardian et le Washington Post révélaient l'existence d'une surveillance poussée des moyens de communication numériques par l’agence nationale de sécurité américaine, la NSA. Leur source : Edouard Snowden, ancien collaborateur de la NSA. Depuis beaucoup de choses ont été dites à ce sujet, le directeur national du renseignement américain allant même jusqu'à reconnaître son erreur. Mi-février, dans une interview au Daily Beast, James R. Clapper s'excuse : "Nous aurions dû vous prévenir que nous espionnions vos appels".

Pour autant, le scandale ne s'arrête pas là. Pire, il s'avère plus important que prévu.

En effet, selon le Washington Post, qui s'appuie sur des documents transmis par Edward Snowden lui-même, l'agence américaine de renseignement a la capacité technique d'enregistrer l'ensemble des appels téléphoniques passés depuis un pays et de décrypter ces conversations un mois après qu'elles ont eu lieu. En clair, 100% des appels téléphoniques d'un pays étranger sont potentiellement sur écoutes.

Le quotidien américain explique que ce programme, surnommé MYSTIC, a été lancé en 2009 et a atteint ses pleines capacités en 2011 contre un pays cible. L'un des outils du programme qui fonctionne comme une machine à remonter le temps, et baptisé RETRO, permet de "récupérer des enregistrements qui ne paraissaient pas dignes d'intérêt au moment de l'appel original", expliquent des documents officiels cités par le journal.

Preuve que le sujet est brûlant, le Washington Post précise, qu'à la demande des autorités américaines, il n'a pas révélé un certain nombre de détails permettant d'identifier le pays où ce système était actuellement utilisé ou les pays qui auraient pu être visés. Comme un aveu finalement.

Le projet initial du programme prévoyait l'enregistrement de "toutes les conversations" à travers un pays et leur stockage durant un mois, précisent les documents. S'il s'avérait exact, ce programme serait le plus puissant de toute l'agence car il permettrait à la NSA de mettre sur écoute le réseau téléphonique entier d'un pays.

La NSA n'a pas tenu a commenté les nouvelles révélations. Cependant, elle a réaffirmé que sa mission consistait précisément à identifier d'éventuelles menaces sur "le grand et complexe système de communications globales modernes". "La NSA ne collecte pas de renseignements dans un pays, où que ce soit dans le monde, à moins que cela ne soit nécessaire pour les intérêts de sécurité nationale et de politique étrangère des Etats-Unis, et pour protéger ses citoyens et ceux de ses alliés et partenaires", a-t-elle déclaré dans un communiqué repris par le Washington Post.

"La question est maintenant de savoir si nous aurons la volonté politique d'imposer des limites raisonnables sur les pouvoirs de la NSA, c'est-à-dire, si nous aurons la volonté politique de protéger nos libertés démocratiques", a réagi Jameel Jaffer, de la grande association de défense des libertés individuelles American Civil Liberties Union (ACLU).

Pour rappel, Barack Obama a initié le 17 janvier une réforme des programmes de surveillance électronique américains. Le réexamen des lois est en cours, et de nombreux projets de réforme sont en discussion au Congrès. Il faut dire qu'il y a de quoi faire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par yavekapa - 19/03/2014 - 11:20 - Signaler un abus comme disait Churchill

    les antifascistes d'aujourd'hui seront les fascistes de demain

  • Par Léa - 19/03/2014 - 12:17 - Signaler un abus Quel cirque !

    Ces types sont tellement incultes qu'ils ne sont même pas fichus de lire leur Constitution ou de connaître leur histoire récente ! Le premier et le quatrième amendement de la Constitution des USA interdisent formellement les écoutes sans mandat, c'est même ce qui avait coûté sa place à Nixon. Pas besoin de légiférer, c'est écrit noir sur blanc, il suffit de relire. C'est trop leur demander, semble-t-il. Incroyable !

  • Par walküre - 19/03/2014 - 12:19 - Signaler un abus 100% ?

    mais c'est ce que cette agence glauque fait.

  • Par ignace - 19/03/2014 - 13:12 - Signaler un abus ils ne sont pas capables de retrouver un avion egaré depuis une

    semaine.....ils ont apparemment rien détecté des conversations qui ont permis a des voltigeurs de balancer 2 avions sur des tours De plus quelle est l'utilité de faire des écoutes de 100% d'un pays (vue la qualité des conversations, ils vont penser qu'elles sont toutes codées . Même Sarko et son copain avocat, n'en avaient pas peur

  • Par JeanPaulB - 19/03/2014 - 16:11 - Signaler un abus Le PS se limite à un seul Parti d'Opposition

    C'est déjà pas mal...

  • Par Ory-Nick - 19/03/2014 - 18:02 - Signaler un abus @Ignace, la version officielle du 9/11...

    ... dit qu'ils ont bien reçu les communications... mais que celles-ci étaient noyés dans le flot, et sont passé entre les mailles du filet pour cette raison.

  • Par Léa - 19/03/2014 - 22:30 - Signaler un abus Maîtres du monde !

    La collecte délirante de masses de données par la NSA aura au moins eu le mérite de révéler le vrai problème : l’invraisemblable niveau de paranoïa des USA. Ignace a mis le doigt sur le léger défaut du système de surveillance le plus titanesque de tous les temps : ils ne sont même pas fichus de retrouver un avion. Conclusion, leur système méga-kolossal d’écoutes planétaires, financé à grand renfort de milliards de dollars et de palanquées de barbouzes-experts, ne sert strictement à rien. Ces types sont fous à lier !

  • Par Ory-Nick - 20/03/2014 - 09:30 - Signaler un abus @Léa, les "écoutés" sont peut-être aussi parano...

    ... pour le coup... 100% des communications d'un pays... de combien d'habitants ? 65M, comme en France, ou plus d'1mrds, comme en Chine ? La NSA a-t-elle les moyens de traiter l'ensemble des flux en temps réel ? Ou bien ne font-ils que du stockage ? Stockage qu'il faudra analyser par la suite, évidemment. On parle quand même de plusieurs centaines de Gigaoctets de données... chaque jour ! . Attendons de voir la suite des révélations de Snowden.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€