Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 21 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

De nouvelles manifestations en Côtes-d'Armor contre l'extraction de sable

Presque 2000 personnes se sont réunies à Trébeurden dans les Côtes-d'Armor pour manifester leur opposition à l'extraction de sable en baie de Lannion.

Le sable de la discorde

Publié le
De nouvelles manifestations en Côtes-d'Armor contre l'extraction de sable

 

C'est près de 2000 personnes qui se sont réunies ce dimanche 13 août  à Trébeurden dans les Côtes-d'Armor pour manifester leur opposition au projet d'extraction de sable  en baie de Lannion. Munis de banderoles et pancartes, les manifestants étaient accompagnés d'élus locaux et l'association "Le Peuple des Dunes" présidée par Alain Bidal était présente. Le 30 août plusieurs élus de la région ont rendez-vous à Bercy pour rencontrer Bruno Le Maire, ministre de l'Economie.

"Nous allons lui demander de quelle façon il va arrêter l'extraction de sable" a déclaré Alain Bidal à l'AFP.

Pourquoi tant d'émoi

Le sable de la baie de Lannion est utilisé pour l'agriculture.

Naturellement calcaire car composé principalement de morceaux de coquillages, il permet, répandu sur les exploitations de réduire l'acidité des terres bretonnes de manière naturelle.

Les opposants à l'extraction craignent, eux, que cette extraction est dangereuse pour la faune locale, la pêche et le tourisme. En janvier 2015, le collectif "Le Peuple des Dunes" faisait valoir qu'il existait des alternatives à cette extractions, comme le calcaire terrestre ou encore la boue du mont Saint-michel.

Malgré les nombreuses réticences des élus et de la population locale, Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie en 2015 avait donné son accord à la poursuite de ce projet, ce qui avait engendré un décret autorisant l'extraction en septembre de la même année

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 14/08/2017 - 16:51 - Signaler un abus Cette activité minière a été autorisée en 2015 par Macron!

    et combattue, aujourd'hui, par son ministre de la décroissance écologiste, Nicolas Hulot, opposé par idéologie sectaire et boboïsme aggravé à tout ce qui est exploitation des ressources du sous-sol et de la mer. Il faut arrêter la décroissance, car elle finira par tuer la France! les autres pays n'ont aucun scrupule à exploiter, parfois excessivement, les ressources minières. La France devra faire le choix entre décroissance défendue par une minorité d'écologistes, et croissance, comme la majorité des pays. Rappelons que le sable (non marin) entre à 80% dans la composition du béton! La loi SRU-Dufflot ruine les ressources en sable, en bétonnant à tout va!...

  • Par vauban - 14/08/2017 - 20:34 - Signaler un abus Écologie à géométrie variable

    Tout le macron est La dedans:le en meme temps pour avancer masqué Pas de trajectoire Le flou et l'aléatoire en principes politiques Tout lui !Meme en privé Cela va Peter!Meme le guen le dit ,grand spécialiste du soutien Au flou il ne croit pas en micron tant le flou est flouté!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€