Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 31 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nouvel An : Bernard Cazeneuve affirme qu'il n'y a pas de "menace précise" d'attentat

Le ministre de l'Intérieur a également insisté sur la "mobilisation exceptionnelle" des forces de l'ordre "pour la protection des Français"

Faire baisser la pression

Publié le
Nouvel An : Bernard Cazeneuve affirme qu'il n'y a pas de "menace précise" d'attentat

Rassurer les Français. Tel est l'objectif de Bernard Cazeneuve à quelques heures du réveillon de la Saint-Sylvestre. Lors d'une visite à Domont, dans le Val-d-Oise, le ministre de l'Intérieur a précisé qu'il n'y a pas de "menace précise" d'attentat en France à l'occasion de ce 31 décembre, tout en reconnaissant "une menace générale sur l'ensemble des capitales européennes avec des messages de Daech qui sont envoyés".

Il a également insisté sur l'importance des moyens de sécurité mis en œuvre pour les festivités, évoquant une "mobilisation exceptionnelle pour la protection des Français". Ainsi, plus de "100 000 policiers et gendarmes" ainsi que "39 500 sapeurs-pompiers" sont mobilisés sur l'ensemble du territoire pour l'occasion.

Par ailleurs, concernant la menace terroriste, le gouvernement a ouvert ce jeudi 31 décembre, des comptes Facebook et Twitter intitulés "Stop djihadisme". Selon le Service d'information du gouvernement, l'objectif est de contrer la propagande des extrémistes sur internet et les réseaux sociaux. Sur les deux pages utilisent la même symbolique : une Marianne, symbole de la République française, martelant avec son poing le mot "djihadisme".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par langue de pivert - 31/12/2015 - 18:24 - Signaler un abus Pauvre type !

    Faut le comprendre : juste avant les attentats du 13 novembre il se félicitait de l'arrestation d'un zombie d'allah avec une cagoule et un couteau par SES services...et qu'il contrôlait la situation en France ! Il commente ! Pas de menace précise mais tout peu arriver n'importe où et n'importe quand ! On a besoin qu'un ministre de l'intérieur nous dise ça ? Personne en France n'ignore ça ! Au lieu de mettre les forces de l'ordre sur les rotules il ferait mieux de mettre la pression sur la cinquième colonne, les harceler et leur pourrir la vie pour les empêcher de s’organiser...puisqu’il est incapable de les neutraliser ! Ça serait un minimum. "Mobiliser" les forces de l'ordre pour pouvoir dire qu'il a fait son boulot si un problème survient...et partir se goinfrer. Se faire voir dans la soirée devant des caméras en train de rendre visite à une patrouille "du dispositif"...bref la routine de ce clampin Un préfet ferait mieux ! Moi je serai rassuré quand cet exécutif de merde sera parti, pour le reste je vais bien merci ! ☺

  • Par Ganesha - 31/12/2015 - 19:11 - Signaler un abus Gros Mou sans Scrupules

    Eh oui, Bernard, on espère bien que lorsque le prochain attentat surviendra (parce que cela arrivera!), tu n'en auras pas été informé à l'avance, ou alors, cela signifierait que tu l'aurais laissé consciemment se perpétrer pour contribuer à la réélection du ''Gros Mou sans Scrupules'' !

  • Par vangog - 01/01/2016 - 14:38 - Signaler un abus La gazette de père Bernard...

    Pour l'instant, tout va bien, mais tout peut changer bientôt! Prochain bulletin de la météorologie terroriste, dans une semaine...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€