Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Notre-Dame-des-Landes : les routes d'accès seront libérées "d'ici la fin de semaine prochaine" lance Gérard Collomb

"Nous préférons le faire par la discussion et la négociation" a également assuré le ministre de l'Intérieur.

Ultimatum

Publié le
Notre-Dame-des-Landes : les routes d'accès seront libérées "d'ici la fin de semaine prochaine" lance Gérard Collomb

Les routes d'accès à Notre-Dame-des Landes seront libérées "d'ici la fin de la semaine prochaine". C’est ce qu’a indiqué Gérard Collomb, qui a également espéré que cela se fasse "par la discussion". "Nous préférons le faire par la discussion et la négociation plutôt qu'en envoyant un certain nombre d'engins qui le feront à leur place" a assuré le ministre de l'Intérieur, qui était invité ce jeudi matin de la chaîne CNews.

Le ministre – qui a déclaré que la décision d’abandon avait été prise lundi - a également indiqué qu’un certain nombre de forces de l’ordre allait se positionner "le temps de manière à pouvoir contrôler ces lieux sur deux mois, trois mois, quatre mois, le temps qu'il faudra pour pouvoir arriver à pacifier". Il a chiffré à "quelques milliers" le nombre de forces de l'ordre nécessaires pour évacuer le site de Notre-Dame-des-Landes. Les "zadistes" de Notre-Dame-des-Landes ont annoncé mercredi leur volonté de rouvrir les routes, dont la D281, mais "refusent toute expulsion".

A LIRE AUSSI : Notre-Dame-des-Landes ou pas, la crise de la décision publique n’est pas prête de se régler et voilà pourquoi

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 18/01/2018 - 09:41 - Signaler un abus Discuter avec des fascistes, c’est faire un pas vers le fascisme

    Les socialauds-centristes, qui formaient le plus gros bataillon des collabos de l’allemagne National-socialiste, connaissent ça par cœur...Ayli, Aylo!

  • Par jurgio - 18/01/2018 - 14:04 - Signaler un abus Cela ne se fera pas !

    Car aucun politicard français n'osera employer la manière forte. Trop électoralement dangereux (les merdiatiques sont aux aguets) Le Point donnait déjà un propos du Conseil des ministres où Philippe répudiait à avoir du sang sur les mains. Et pourtant ! pour avoir raison (celle du plus fort) à la ZAD il faudrait taper ! Taper un bon coup sur les têtes. Peu de crainte de perdre quelque chose, ça sonne creux.

  • Par cloette - 18/01/2018 - 19:30 - Signaler un abus et les bombes lacrymogènes

    ça sert à quoi ? Mais Le Foll a dit récemment que lors du quinquennat Hollande,ils n'avaient pu rien faire, car ils avaient en face d'eux des personnes "redoutables dans leur détermination" ! Et ce camp date du quinquennat Sarkozy qui n'a rien fait non plus .Partiront ils ? p'tet ben qu'oui, p'tet ben qu'non ...Mais sans doute va-t-on les indemniser en douce pour qu'ils partent ? ( combien chacun ? )

  • Par Lepetant - 18/01/2018 - 21:45 - Signaler un abus La fin de la démocratie

    Quand l'État est réduit à l'impuissance pendant cinquante ans, cela signifie que la démocratie n'est pas le régime politique qui mettra fin à l'Histoire, quoiqu'en dise Francis Fukuyama, le gourou des néo-cons aux États-Unis.

  • Par bern4243 - 19/01/2018 - 09:07 - Signaler un abus on sait utiliser les gaz avec les gardiens de prisons!!

    Des incidents ont eu lieu vendredi matin vers 7h, entre des surveillants de prison et les forces de l'ordre devant la prison de Fleury-Mérogis (Essonne). Les gendarmes mobiles ont tiré du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. C'EST LA FRANCE DE COLLOMB ET DE MACRON; rien contre les hors la loi et tout contre le petit peuple!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€