Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Notre-Dame-des-Landes, la centrale de Fessenheim…Nicolas Hulot dévoile ses propositions

Invité du "20 heures" de France 2, le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire est revenu sur sa nomination.

Ecolo

Publié le
Notre-Dame-des-Landes, la centrale de Fessenheim…Nicolas Hulot dévoile ses propositions

Nicolas Hulot, le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire était l'invité du "20 heures" de France 2 ce jeudi 18 mai. Il est tout d'abord revenu sur sa nomination. Pourquoi a-t-il enfin accepté le ministère qu'il refusait pendant plusieurs années. "La clé du succès dans la nature est la diversité. C'est vrai aussi en politique. Là, il y a une vraie diversité. Il est nécessaire de se retrouver sur l'essentiel. L'enjeu que je porte dépasse les clivages habituels. Il faut le placer au-dessus de la mêlée", a-t-il expliqué, ajoutant avoir "peur de décevoir".

"L'espoir est une folie nécessaire. Pour l'instant je suis dans l'état d'esprit d'y croire", a-t-il déclaré. Conscient des difficultés autour de son action, il a avoué compter sur Emmanuel Macron. "Je sens que le président va m'aider dans ma tâche. Elle est complexe parce qu'elle complique l'action des autres ministres. Je m'inscris dans le court terme".

>>> À lire aussi : Nicolas Hulot face aux mille et un pièges de l'appareil d'État 

Nicolas Hulot pense qu'il "existe d'autres alternatives" pour Notre-Dame-des-Landes

Concernant Notre-Dame-des-Landes, Nicolas Hulot a affirmé que l'action gouvernementale serait basée sur la "concertation" et non plus sur la "confrontation". "Ma conviction est qu'il existe d'autres alternatives", a-t-il expliqué.  

"Nous allons rentrer dans une phase de consultation. Toutes les options sont sur la table. Je pense effectivement qu'on n'a pas étudié toutes les alternatives. Il y a probablement une autre option qui permettra de satisfaire les intérêts des uns et des autres".

"La fermeture de Fessenheim aura lieu"

Le ministre est ensuite intervenu sur le dossier du nucléaire, dont il entend sortir à terme. "Ce qui est important est de faire baisser la part du nucléaire. Le nucléaire, on ne peut pas s'en passer demain matin. Il y a des vies et des familles derrière le nucléaire. Et je pense qu'il faut planifier la transition écologique. Le point d'étape est 2025. En 2025, la part du nucléaire devra être de 50% inférieure à aujourd'hui". En outre, il a évoqué la centrale de Fessenheim. "La fermeture de Fessenheim aura lieu. Dans la concertation", a-t-il affirmé. "La fermeture de Fessenheim est le dernier acte de Ségolène Royal. J'ai promis de préserver cet acquis", a-t-il ajouté.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 19/05/2017 - 01:36 - Signaler un abus Une fermeture, un acquis????

    Hulot tente misérablement d'habiller la décroissance ecologiste, dogmatique ("il faut atteindre moins de 50% en énergie nucléaire") et irrespectueuse du passé français (il existait un temps où la France était à la tête de la recherche nucléaire mondiale), en progrès...Macron qui a envoûté les Français les plus crédules l'aidera certainement à mettre des mots de gourous sur la merde gauchiste...mais elle continuera à puer, sous l'habillage doré!

  • Par tubixray - 19/05/2017 - 09:01 - Signaler un abus Toujours un de trop ...

    Cela vaut pour le nom de son ministère, "et solidaire" ça fleure bon la gauche et le monde associatif (pléonasme), on pourrait le coller à la plupart des ministères .....Idem pour ND des Landes, une piste de plus ne sera d'aucune utilité vu le nombre de rotations de cet aéroport de deuxième zone (Nantes Atlantique). Pour mémoire, Roissy CDG a fonctionné 20 ans avec deux pistes !

  • Par Anouman - 19/05/2017 - 10:53 - Signaler un abus Hulot

    "Ce qui est important est de faire baisser la part du nucléaire" Ca c'est de la religion , pas de la politique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€