Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une note sanitaire de l'Élysée provoque la colère de la Guyane

Les élus guyanais n'ont pas apprécié les conseils sanitaires adressés aux personnes devant accompagner Emmanuel Macron en Guyane la semaine prochaine.

Offensée

Publié le
Une note sanitaire de l'Élysée provoque la colère de la Guyane

Des politiques guyanais sont en colère. En cause : une note de conseils sanitaires de l'Élysée adressée le 12 octobre aux personnes devant accompagner Emmanuel Macron en Guyane du 26 au 28 octobre. Dévoilée mercredi 18 octobre par le quotidien France-Guyane, elle prévient les destinataires que "la Guyane est actuellement touchée par l'épidémie de virus Zika", conseille d'"éviter de consommer de l'eau du robinet, glaçons, légumes crus, poissons, œufs dont vous ne connaissez pas la provenance et des viandes insuffisamment cuites" ou encore d'"éviter tout contact avec les animaux".

"On comprend d'où vient le mépris permanent pour notre territoire"

"L'Élysée a diffusé sans précaution des informations fausses et sans fondement", s'est indigné le sénateur guyanais Antoine Karam dans un communiqué. En effet, en ce qui concerne l'alerte sur le virus Zika, il s'agit d'une grave erreur puisque la préfecture de Guyane a annoncé la fin de l'épidémie il y a un an.

"Plus grave, quelle image est-elle ainsi renvoyée aux Guyanais eux-mêmes face à ce qui constitue leur quotidien ? Je constate avec regret que la stigmatisation dont souffre souvent notre territoire émane ici du plus haut niveau de l'État", a regretté Antoine Karam. De son côté, le député Gabriel Serville a écrit sur son compte Twitter : "Quand on lit les conseils de l'Élysée aux journalistes se rendant en Guyane, on comprend d'où vient le mépris permanent pour notre territoire".

L'Elysée reconnaît une erreur

Contacté par le journal France-Guyane, l'Elysée a reconnu "une erreur" et a évoqué une note interne qui "aurait dû être réactualisée" avant sa diffusion. Toutefois, l'Elysée n'a pas réussi à calmer les politiques guyanais. En effet, selon quotidien, le service médical de l'Élysée a adressé une nouvelle note de "conseils sanitaires" relatifs à la Guyane en supprimant les conseils concernant le Zika, l'hydratation, l'alimentation et celui de ne pas approcher les animaux, mais pas ceux sur la "baignade en eau douce". Celle-ci est toujours "proscrite" dans ce document. Une information qui a fait réagir l'association des maires de Guyane : "Sommes-nous à ce point en danger pour déconseiller aux journalistes de se baigner dans nos criques ? Anéantissant tous les efforts du secteur touristique". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Pharamond - 19/10/2017 - 17:07 - Signaler un abus De deux choses,l'une

    Soit ces risques sanitaires existent, et c'est le devoir de ceux qui organisent les voyages officiels de prévenir ceux qui vont y participer,soit ce n'est pas le cas et on peut alors considérer que c'est de la surprotection. Pas de quoi susciter des réactions épidermiques,courantes sous ces tropiques.Voir Ch.Taubira!

  • Par vauban - 19/10/2017 - 18:13 - Signaler un abus La Stigmatisation des guyanais...m

    Je m'en tamponne

  • Par Beredan - 19/10/2017 - 19:37 - Signaler un abus Sans ces précautions élémentaires ...

    ... tout visiteur métropolitain est rétamé dans les 48 heures !

  • Par assougoudrel - 19/10/2017 - 20:27 - Signaler un abus Il y a un danger constant dans

    l'Amazonie, dans les cours d'eau, dans la forêt, dans l'air. J'ai eu un collègue qui a attrapé la leishmaniose au début des années 80. Un insecte l'avait piqué à la main comme le ferait un moustique et en peu de temps cela s'est élargi et creusé. Avant que cela ne se termine comme sur la photo que l'on peut voir sur Wikipédia, son séjours (2 ans) s'est vu écourté pour être rapatrié en métropole. Je ne parle pas du paludisme; gare à celui qui n'a pas été vacciné contre la fièvre jaune. Avant chaque départ, il est sensé d'avertir celui ou celle qui doit s'y rendre.

  • Par Atlante13 - 20/10/2017 - 12:15 - Signaler un abus C'est vrai, quoi,

    ils sont assez grands pour s'en occuper tout seuls, de leur Zyka. Et s'ils ne le font pas, tant pis pour eux, ils auront ce qu'ils méritent.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€